Accueil

La contrainte est l'exclusive de la liberté

La contrainte est l'exclusive de la liberté

Les vaincus veulent toujours imiter le vainqueur dans ses traits distinctifs. La raison dit-on, en est que l’on voit toujours la perfection dans l’individu qui occupe le rang supérieur et auquel on se croit  subordonné.

Les élections ont  fait place au capitalisme. C'est normal, la France est un pays riche. Il n'empêche que la première image que renvoie le vote d'un nouveau président  est celle de la jeunesse, c'est à dire de l’espoir.

Le vote FN dans le Nord de notre île, est  un vote de suspicion, un vote d'enfermement, un vote de désespoir. 

Le représentant FN à la Martinique l'a bien dit, chaque fois qu'il a tenté de trouver parmi l'élite politique martiniquaise ,  une oreille qui  prendrait  en compte la détresse d'un électorat désenchanté ,celui que l'on visite seulement aux élections municipales, ce représentant du FN s'est heurté aux grands grecs, à qui il  manque trop d'humilité,  pour un  échange avec la classe  de ceux qui n'en n'ont pas. 

Ce vote FN de la part des gens du Nord, est choquant, car il n’apparaît pas comme un affront  face aux inégalités dont souffrent les travailleurs et leur familles, ni face  au manque d’infrastructures, ni face non plus au taux de pauvreté  plus élevé dans le Nord que dans le Sud et dans le Centre. 

 

Il est plus simple de laisser croire aux plus  démunis qu'ils sont des vaincus et que ni même la mer des Caraïbes, ni même  l'Océan  Atlantique, ni la Montagne Pelée qui les  domine, ne pourraient leur insuffler une force pour  une réelle résistance, ni les  forger au respect de l'espèce humaine.

 Pourtant Lorsque vous quittez Fort de France  pour vous rendre à Saint Pierre, à l'entrée de la ville d'Arts et d’Histoire, s'élève une maison qui s'inscrit comme le QG d'un Député du Nord. Bien des administrés des communes environnantes, se plaisent à dire qu'ils n'ont jamais vu le locataire des lieux, qu'il s'agit là de la maison des courants d'air.   Pour ma part je suis  à Saint Pierre à toute heure du jour et même parfois de la  nuit, je n'ai jamais remarqué la plus petite animation dans ce local, je n'ai  même jamais vu  dans le Nord,  le dit député.

Il semblerait qu'aucun dirigeant des communes du Nord  de la Martinique n'ait  pu trouver des mots pour  faire entendre  la vérité et dire que la cause du chômage qui sévit dans le Nord ,  ne pourrait en aucun cas  être imputée  au dur labeur des émigrés ou Haïtiens , ou Dominicains ou même Sainte Luciens. 

Étrange haine de soi que celle de désigner un « nous-même » comme responsable de notre propre  responsabilité  d'être.

Vouloir immiscer dans la tête des jeunes martiniquais qu'ils seraient les victimes des étrangers, apparaît non seulement comme un mensonge mais  comme une abomination. Comme il est une abomination de laisser croire qu'il vaut mieux demeurer inerte face au  monde en pleine mutation, sans s'y convier soi-même à défaut d'invitation.

Comment parle-t-on aux  gens, sans leur dire qu'il  n'y a rien de pire que d'être chez les autres ?  qu'à  ce calvaire, il n'est pas utile d'y ajouter la responsabilité de ses propre médiocrités.

Le véritable objet du respect est l'humanité en chaque membre de l'espèce humaine. C'est donc le statut de l'homme qui fonde le devoir de respecter chaque personne  dit Kant

Nous, qui, à Dieu ne plaise, n'avons pas d'autres horizons, que les flots bleus, comment imaginer des frontières de la mer? Le monde insulaire engendre des sociétés mêlées et des espaces économiques extravertis.

 

 

 

En votant pour la jeunesse, la France a fait au Monde de la désespérance,  une de ses pirouettes dont elle a le secret. Elle a mis l'accent sur le renouveau, sur l'espoir, sur la jeunesse. Elle oblige les États, en  particulier ceux de l'Europe   à une révision à aborder le sens de l'humain.

Ici, chez nous, l'impossibilité à se remettre en cause, ceux qui tiennent les rênes du pouvoir, crée un silence lourd d'écho. Une obscurité qui tait les inégalités des revenus, entre l’hexagone et nos DOM, est à l’origine du fort ralentissement de la croissance économique dans les Nord de la Martinique comme dans tout l'Outre-mer. Le modèle économique Domien, favorise ces différences et ces  injustices.

Nous gens du Nord de la Martinique, nous avons obligation à créer de l'espérance, à donner « envie » ? à  mobiliser notre jeunesse sur sa capacité à se dépasser.

En dépit des difficultés que nous connaissons, autant que je sache, cette génération possède des atouts que n'ont pas connu leurs pères. La diversification progressive des statuts des collectivités de l'Outre Mer Français, ouvre des réformes pour l’avenir, mais surtout pour la jeunesse, d'ici, à condition bien sûr qu'on l’invite, cette jeunesse, à s’élever, qu'on la convie à se prendre en charge 

Mais me direz-vous, nos élus  ont-ils l'envie, la volonté, la compétence ? 

Pages