Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

La créolité. Entre tradition d’oraliture créole et tradition littéraire française

La créolité. Entre tradition d’oraliture créole et tradition littéraire française

L’œuvre de l’écrivain martiniquais Raphaël Confiant appartient d’emblée à la créolité. Véritable entreprise de recherche anthropologique et de mise au jour de la mémoire collective, la créolité, voit ses principes énoncés dans le manifeste Éloge de la créolité. Confiant est non seulement un des signataires de ce manifeste, mais il est aussi l’écrivain appartenant à ce mouvement chez qui on retrouve la vision « la plus créole de la créolité ».

Les écrivains créoles de la modernité cherchent à se recréer une vision du monde propre à partir de leur culture populaire. Cette nouvelle vision du monde doit passer par un retour à la tradition dite d’« oraliture », c’est-à-dire une combinaison de l’oralité et de la littérarité. Ainsi, la langue créole, son vocabulaire, sa poétique et son caractère oral viennent transformer les écrits en français.
C’est dans cette perspective que l’étude de Katia Levesque cherche à expliquer le caractère composite de la Trilogie tropicale de Raphaël Confiant.

Acheter cet ouvrage : 
Image: