Accueil

LA FILLETTE LA GENISSE ET LE BOLOKO

Hector Poullet
LA FILLETTE LA GENISSE  ET LE BOLOKO

Pou woté pyé an-nou an vyé soulyé !

Une génisse créole émerveillable

était tranquillement posée sur le bord

d’un chemin à la lisière d’un champ de cannes à sucre.

Passe une fillette qu’un garçon un peu frustre accompagne.

-         Regarde, dit la fillette, combien cette vache est belle !

 

-         Belle, dit le garçon, en quoi donc l’est-elle ?

          De la gente bovine ce n’est qu’une femelle.

Une vache est une vache, un point c’est tout.

Pour ma part je n’y vois  de beauté en nul bout !

 

-         Mais regarde donc, insiste la petite demoiselle

Je te dis et te répète que cette vache est belle

regarde sa finesse, la couleur de sa robe feu

admire une minute l’amande de ses yeux

qu’on la dirait même maquillée depuis peu

la courbe harmonieuse de ses cornes

unique dans nos savanes ou sur nos mornes

son port est altier et d’une grande élégance

ce qui est, admet-le , rare pour cette engeance !

 

-         Bah !  fit le garçon dit le gamin

un peu bête

-         qui allant son chemin  

jamais n’entendit la vache dire à la fillette :

 

-         Laisse tomber ma belle, toi aussi tu es jolie

mais souviens-toi de ces paroles qui disent

« C’est quand le cœur prend garde

Que les yeux bien regardent »

ou mieux encore :

« On ne voit bien qu’avec le cœur »

Sinon ce garçon, crois-moi, jamais

ne trouvera la clé du bonheur.

Version créole.

 

Tifi-la,

On jennis

èvè on Boloko

 

On jennis kréyòl  tout-anjolivrans

té la la a-y, bò-chimen

an lisyè a on pyès kann.

On tifi  vini ka pasé

on tigason onjan boloko

té ka sèvi-y konpangn :

-         Gay sa, ou vwè jan bèf-lasa bèl !

Tiboug-la fè-y pou larépons :

-         Bèf bèl ! Kijan bèl sa la, las bétizé chè

Adan lafanmi bèf sé yenki on fimèl

On bèf sé on bèf épi fin kozé-la

An pa ka manti di-w hak pa bèl adan sa.

Tifi-la pèrsisté :

-         Mé pwan tan gadé tibwen, gadé bèlté a-y

Gadé jan i légant-légant évè po-sòlèy a-y.

Dé zyé-zanmann tou pòtré ka sanm sa yo sòti makiyé

i ka pòté kòn a-y  on jan aristokrat

ou pa annéta di p’asi kotésit a pa biten i ra.

Tigason-la anni fè on kalité

-         kiiiiiip !

Épi I ay fè chimen a-y

san menm pwan tan

ni tann ni konpwann on palé

Jennis-la té ka palé èvè tifi-la :

-         Zafè kò a-y chè !

         voumenm a-w vou osi

ou anbèlté-lavi

Plito sonjé on tipawòl ka di :

« Toujou gadé kyè a-w gran wouvè

pou zyé a-w rivé vwè »

padavwa sè èvè kyè moun ka vwè.

Ou pé kwè-mwen tiboug-lasa

pa kay, san sa, janmé touvé chimen plézi-lavi.

.

 

 

 

 

Pages