Accueil

LA LOUISIANE ET LA MARTINIQUE SE RAPPROCHENT PAR LE CREOLE

Audrey Govindin sur http://martinique.la1ere.fr/

Une mission tournée sur l’enseignement du créole pour promouvoir des échanges éducatifs et culturels entre la Louisiane et la Martinique, ouvre de réelles perspectives d'échanges.

Sera-t-il un jour possible d’enseigner le créole à des étudiants et des écoliers de laLouisiane ? Une délégation d’enseignants, d’universitaires et du consulat de France à la Louisiane est actuellement de passage en Martinique. Une Mission uniquement tournée vers l’enseignement du créole comme langue régionale vivante.

Pendant 2 jours, ces spécialistes vont à la rencontre d’étudiants de l’Académie de Martinique afin de voir dans quelles mesures des échanges éducatifs et culturels pourront être montés entre les deux pays. Hier (mardi 22 septembre 2015), la délégation de Louisiane s'est rendue respectivement au lycée Montgérald du Marin, puis à l’école primaire de Sarrault au Lamentin. 

membres de la délégation de Lousisiane © Audrey Govindin
© Audrey Govindin membres de la délégation de Lousisiane

Louisiane  et Martinique : des liens historiques et culturels 

Raymond Hinz, de la mission universitaire, attaché au consulat de France en Louisiane, explique les raisons de ce déplacement. "D'abord du point de vue de notre situation géographique et donc de notre proximité avec les États-Unis et la Louisiane. Un pays créole dans lequel bon nombre de Martiniquais se reconnaissent. Une culture tournée sur le Jazz Afro-Américain et le travail des minorités ethniques dans les plantations de canne à sucre de Louisiane.

Une population qui parle majoritairement Anglais mais dont une infime frange continue à parler créole. Une langue de plus en plus rare voire presque en voie de disparition. Renforcer la langue française en Louisiane pourrait aussi passer par le retour vers le créole à travers des coopérations menées avec des établissements scolaires de Martinique.
 

Enseigner "lang manman nou" en Louisiane

Exploiter le créole comme langue régionale locale pour aider les étudiants de Louisiane à se réapproprier la langue française. Voilà l'une des raisons de cette coopération éducative avec l'Académie de Martinique. Charles Larroc directeur du CODOFIL, (Conseil pour le Développement du Français en Louisiane) dirige cette délégation présente en Martinique. Il estime que quelques 5000 étudiants travaillent sur la langue française en Louisiane.

Un rapprochement avec la Martinique permettrait d'ici quelques années de doubler cet effectif . "Une minorité linguistique à travers une minorité ethnique" dixit Charles Larroc pour montrer combien la langue créole pourrait également servir de levier culturel et économique entre la Martinique et la Louisiane. En février 2016, une autre délégation de Louisiane se rendra en Martinique, mais cette fois uniquement pour aborder le volet économique de cette coopération. 

 

 


 

Post-scriptum: 
© AUDREY GOVINDIN cours de créole à l'école de Sarrault au Lamentin

Pages