Accueil

La Martinique a perdu 21000 habitants en 5 ans , c’est la situation actuelle de notre île selon l’INSEE et sa synthèse démographique. Si cette révélation m’a attristée, le chiffre ne m’a pas surprise outre mesure.

Nady Nelzy
La Martinique a perdu 21000 habitants en 5 ans , c’est la situation actuelle de notre île selon l’INSEE et sa synthèse démographique. Si cette révélation m’a attristée, le chiffre ne m’a pas surprise outre mesure.

   La Martinique a perdu 21000 habitants en 5 ans , c’est la situation actuelle de notre île selon l’INSEE et sa synthèse démographique. Si cette révélation m’a attristée, le chiffre ne m’a pas surprise outre mesure.

   Je suis surtout catastrophée par l’état d’inertie dans lequel se trouve notre pays. L’occasion de parler de cet effondrement démographique  se faisait  lors d’une émission de Martinique Première Radio  « Saw ka di » Le Journaliste recevait le président de Contact Entreprises de Martinique Emmanuel de Reynal . Ce dernier  nous déclare sur le ton employé généralement pour les avis d’obsèques 

   Aucun territoire dans le monde  n’a vécu  une baisse aussi brutale en dehors des cataclysmes ou des guerres. L’invité continu sur un ton non moins navré Nos performances sont aujourd'hui parmi les plus faibles de toute l’outre-mer française. Pourtant nous avons des atouts formidables, nous ne comprenons pas cet effondrement démographique. 

   La veille, le petit écran de Martinique Première  évoquait les ravages du Chlordécone et le silence que l’Etat français sur cet empoisonnement  alors que dans le même temps,  sur l’Hexagone,  la population française  veut pendre haut et court le patron de Lactalis et son lait  infantile contaminé par des salmonelles. Nous on est là… On n’a rien à dire …on regarde la télé …. 

   SILENCE, ON NOUS EMPOISONNE !

   Tout est ok !... On attend le carnaval   

   L’Université des Antilles avec dans son cœur un CEREGMIA et son directeur,  se fait voler de 14 millions d’Euros , par une  bande  organisée d’escrocs , ça n’intéresse personne !  surtout pas les étudiants qui sous   d’autres cieux,  auraient déjà tout brulé et cassé pour moins que ça .  L’Etat  quanT à lui,  cette histoire l’emmerde… Circulez,  il n’y a rien à voir ! 

   Il y a presque onze ans , si ce n’est plus  Louis Boutrin et Raphael Confiant ont écrit et sorti un brulot «  Chronique d’un empoisonnement annoncé – le scandale du Chlordécone aux Antilles Françaises » 

   Ca n’émeut personne !

   Et Monsieur de Raynal , un des premiers  de la Martinique qui règnent  sur l’économie des îles des Antilles , lui qui fait partie de ceux qui détiennent la majorité des terres de la Martinique,  ose déplorer que l’île  s’appauvrit en nombre . Pourquoi voudriez-vous que les gens un peu civilisés, un peu éduqués, un peu instruits, se laissent empapaouter par une caste vieillissante de surcroit ? Pourquoi nos jeunes, ceux qui  ont plus qu’un pois chiche dans la tête, auraient comme rêve de demeurés des « débrouyas pa péché » comme le patron du CEREGMIA et ses amis  qui dépouillent  l’Université sans aucune honte bue , sans le moindre remord. Si Monsieur De Raynal est un homme sincère qu’il commence par dire à toute sa caste de  rendre à la collectivité les terres dont il n’e sont pas propriétaires, ils n’en font rien , il sont désormais trop vieux pour les exploiter. Lui monsieur de Reynal président de Contact Entreprise , qu’ il soit dans sa tâche , celle d’un réel manager face aux jeunes antillais diplômés , qualifiés , qui souhaitent un emploi et non un « djob ».

    Si vous voulez savoir pourquoi les jeunes ne souhaitent plus vivre dans leur pays , lisez donc le livre de Corinne Mancé-Caster « Le Talisman de la présidente »  On sent l’auteure  jeune,  hyper diplômée, amoureuse de son île , mais invivable malgré tout . Pour en revenir à l’émission SAW KA DI ,  en l’écoutant , il était clair que le journaliste avait peur de venir sur les questions de fond, celles qui donnent des explications sur le pourquoi du comment de l’effondrement de la démographie en Martinique.

Commentaires

Balivot | 18/01/2018 - 15:24 :
Il y a un lourd passé c'est une évidence mais il vaudrait mieux regarder devant plutôt que derrière. Dans cette émission que j'ai entendu également De Reynal invitait plutôt nos jeunes à se former sur les métiers qui correspondent à la réalité du terrain pour pouvoir travailler. Et certains grands groupes BK embauchent prioritairement nos jeunes diplômés en misant sur la stabilité. Tout son discours n'était pas à jeter je pense. Mais comme c'est un béké qui dit ça alors on s'insurge et on nie tout en bloc! Les békés ne sont pas à l'origine de tous les maux de notre île. Ils ont une grosse part de responsabilité dans le verrouillage de l'économie ou dans la spéculation sur les terres disponibles, certes, mais tous les maux ne viennent pas que d'eux. On peut citer plein d'exemples, à commencer par le manque d'ouverture d'esprit de nos concitoyens (quand j'entends certains discours "populistes" dans l'ile, je pense que l'équivalent dans l'hexagone pourrait être taxé de discours proches du FN), nos politiques qui se ridiculisent sans cesse (tous bords confondus avec un record actuellement je trouve) etc.... Après on s'étonne en effet que notre île ne soit pas attractive. Et une bonne démographie passe aussi par un accueil bienveillant des autres également ("retour au pays" de nos jeunes ok mais pas que). Je trouve dommage de plus,que dès qu'un béké s'exprime, il se prend un retour de bâton immédiatement alors que les bonnes idées peuvent venir de partout

Pages