Accueil

La Martinique perd 13.300 habitants entre 2010 et 2015 : c'est la faute du "Gran Sanblé"

La Martinique perd 13.300 habitants entre 2010 et 2015 : c'est la faute du "Gran Sanblé"

   Les chiffres viennent donc de tomber.

   Et ils sont terrifiants. Ceux du chômage ? Oh non, ils sont kiff-kiff depuis des lustres, dépi nanni-nannan comme on dit en dialecte local : un peu plus de 40.000. Rien de nouveau sous le soleil des Tropiques (120 jours par an depuis le dérèglement climatique contre 246 en région méditerranéenne).

   Ce sont les chiffres de la baisse démographique catastrophique qui affecte l'île aux fleurs fanées : 13.300 habitants de moins pendant 5 ans. Terrible ! Où se sont-ils enfuis, ces autochtones  ? Pourquoi ont-ils retirés leurs pieds ? Pas la peine d'aller consulter un quimboiseur de Fond Z'Abricots pour en avoir le cœur net : tout ça ce n'est rien d'autre que la faute du "GRAN SANBLE" et de ses alliés de "BA PEYI-A AN CHANS" lesquels auraient d'ailleurs dû, s'ils avaient le moindre milligramme d'honnêteté, s'appeler "Le Gran Ensablé" et "PA BA PEYI-A PIES CHANS".

   Pire : si cette saignée démographique en venait à se poursuivre, la population madininienne tomberait à 320.000 habitants en 2050. Bon, c'est vrai qu'on s'en fout un peu vu qu'on sera presque tous déjà montés en Galilée à cette date-là, mais quand même ! En même temps, y'a un truc super-curieux : si la population baisse si dramatiquement, pourquoi d'année en année, il y a toujours plus d'embouteillages sur "lotorout" et pourquoi il est si difficile de trouver un logement ? Et même un travail ?

   TI SONSON à qui nous avons soumis toutes ces questions, alors qu'à l'aide d'une aiguille chauffée il cherchait à déloger un chique entre son gros orteil et le suivant comme dans un roman de la Créolité, nous zieuta, nous "regarda gros z'yeux" plutôt", se demandant s'il fallait qu'il "prenne notre hauteur" ou pas, avant de lâcher, désignant du menton son quotidien local :

   "Sé chif-tala sé ant 2010 é 2015 ! Ou pa sa li, boug mwen ?"

   Puis, se risquant dans la langue de MOLIERE et de MACRON : 

   "C'était à l'époque du Conseil régional, cette baisse !"...

Commentaires

Cyril Charpentier | 04/01/2018 - 20:35 :
Admettons.Le Grand Sanblé n'en est pas directement responsable ,mais il fait quoi concrètement pour stopper cette baisse?
Véyative | 04/01/2018 - 21:10 :
Moi je dirais plus: cest la faute d'AMJ! cra cra cra

Pages