Accueil

La prose écœurante d'un certain Romule Résiste, cousin de Julie Frémont

La prose écœurante d'un certain Romule Résiste, cousin de Julie Frémont

   Lire plus bas le texte, en français chaotique, d'un certain Romule RESISTE (quel courage, ce pseudonyme ! Je "résiste" mais je me cache !!!) indique le niveau de bassesse auquel on est arrivé en Martinique où tous ceux qui veulent mettre fin au système de magouilles et de prébendes généralisées qui sévit dans ce territoire, sont l'objet d'une vindicte sans limites. Ils et elles sont tout simplement soumis à une véritable lapidation médiatique, à un "bashing" comme on dit en franglais, cela avec la complicité active de petits crétins de pseudo-journalistes dépourvus de tout diplôme et bouffant à tous les râteliers.

   Hier, c'était Corinne MENCE-CASTER, présidente de l'Université des Antilles, qui pour avoir osé mettre fin au pillage des fonds européens au sein de son établissement par un groupe mafieux dénommé CEREGMIA, fut la cible d'un certain Julie FREMONT qui pendant trois ans multiplia les mails injurieux et diffamatoires (plus de 400 !) envoyés quotidiennement à la terre entière.10 millions d'euros s'étaient volatilisés comme l'indiquaient 4 rapports, parmi lesquels 2 de la Cour des comptes, mais nos trotskystes syndicalistes et non écolo-souverainistes n'ont jamais ouvert leur grande gueule ni condamné cette agression contre les 4.500 jeunes Martiniquais qui sont étudiants sur le campus de Schœlcher. JAMAIS ! Car imaginez ce qu'il est possible de faire avec une pareille somme pour améliorer les conditions de travail de ces milliers de jeunes pour la plupart de condition modeste (les parents ayant les moyens envoient le plus souvent leurs enfants en France ou au Québec).

   Aujourd'hui, c'est Louis BOUTRIN qui est la victime de cette meute de chiens enragés parce qu'il a osé donner un coup d'arrêt à l'insubordination du directeur de l'organisme dont il est, en tant que conseiller territorial, le président à savoir le Parc Naturel de la Martinique (PNM). Pourtant, le président de MARTINIQUE-ECOLOGIE n'avait pas procédé à la moindre chasse aux sorcières à son arrivée et avait même donné délégation de signature audit directeur. Or, loin de considérer qu'il s'agissait là d'une marque de confiance, ce dernier y a vu une preuve de faiblesse et a multiplié les refus d'exécuter des décisions pourtant prises par les élus majoritaires à la CTM. Ce directeur a ainsi refusé, en autres, de mettre en place le Centre des Métiers de l'Environnement dont la création a été dument votée par la CTM !!! Il s'est fait porter absent à diverses manifestations importantes du PNM, marquant jour après jour une dissidence inadmissible. Oui, inadmissible car un administratif, fut-il directeur, est un exécutant et n'a pas à remettre en questions les décisions votées par les élus (es) du peuple.

   Or, il aurait mieux fait, ce directeur, de faire tranquillement son travail c'est-à-dire de mettre en œuvre les décisions de la CTM (et pas du seul BOUTRIN !) car cela lui aurait évité de voir mis sur la place publique un certain nombre de faits troublant le concernant. Comme :

 

    . son salaire mensuel de 7.500 euros par mois (un vrai salaire de ministre !).

 

    . le fait qu'il soit "administrateur hors-classe" alors qu'il n'a jamais passé ce concours.

 

    . le fait que l'ex-Conseil Régional, dirigé par le président du PPM, Serge LETCHIMY, lui avait accordé une prime mensuelle mirobolante de 1.700 euros début décembre 2015 c'est-à-dire quelques jours avant les élections de la CTM.

 

   . le fait que ladite prime soit supérieure au salaire mensuel de...50% des employés du PNM.

 

   . le fait que c'est le Parc Naturel qui a payé la faramineuse facture de 740.000 euros des tristement fameux "totems" du Grand Saint-Pierre alors que les missions du PNM sont bien évidemment d'ordre environnemental et aucunement culturel.

 

   Voici la personne donc que nos trotskystes syndicalistes et nos écolos-souverainistes défendent à cors et à cris ! Un pauvre prolétaire comme on vient de le voir, n'est-ce pas, victime d'un salaud appelé BOUTRIN. Voici la personne qu'une presse martiniquaise sans honneur et totalement à charge contre BOUTRIN s'emploie à présenter comme une victime !

   TRISTE PAYS !...

   Ci-après le torchon du très courageux Romule RESISTE, frère d'armes du sinistre Julie FREMONT qui s'était employé à démolir jour après jour l'ancienne présidente de notre université...

Image: 

Pages