Accueil

LA « TRAGÉDIE » DES FORÊTS HAÏTIENNES

Mathieu Perreault
LA « TRAGÉDIE » DES FORÊTS HAÏTIENNES

Les forêts des montagnes d’Haïti sont en phase terminale et pourraient disparaître d’ici 2035, estime une nouvelle étude. Les 43 pics du pays étaient recouverts d’arbres en 1988, mais seulement 8 le sont aujourd’hui, ont découvert des biologistes américains. Nos explications.

L’auteur de l’étude publiée hier dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), Blair Hedges de l’Université Temple à Philadelphie, est un spécialiste des reptiles. « J’ai beaucoup travaillé en Haïti et j’ai vu de nombreuses espèces de grenouilles disparaître. C’était évident qu’il y avait un lien avec la déforestation des montagnes, que je constatais d’une visite à l’autre. Ça m’a donné l’idée de vérifier sur les photos satellites comment elles avaient évolué depuis 30 ans. » Plusieurs des pics abritent des espèces uniques au monde. M. Hedges donne l’exemple d’Eleutherodactylus glanduliferoides, une grenouille présente auparavant sur la montagne de La Visite, qui est présumée disparue.

COLONISATION

La déforestation avait commencé avant la colonisation européenne, mais elle s’est accélérée par la suite. « Quand Colomb est arrivé en Haïti, il y avait 1 million d’autochtones dans l’île d’Hispaniola, dit M. Hedges. On voit que certaines forêts avaient déjà disparu. Mais bien évidemment, c’est l’agriculture coloniale qui a fait disparaître les forêts des plaines. Cela dit, jusqu’à l’explosion démographique durant la dictature Duvalier, les forêts des montagnes étaient relativement épargnées. Dans les années 80, sur les premières photos satellites, elles étaient encore relativement intactes. Depuis c’est l’hécatombe. Si le rythme continue, il n’y aura plus aucune forêt en Haïti dans moins de 20 ans, en 2035. C’est une tragédie. Le nom Haïti signifie justement “haute montagne”. »

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

La situation est un peu meilleure en République dominicaine. « En Haïti, il n’y a pas du tout d’argent pour protéger les parcs nationaux, dit Blair Hedges. Comme les Dominicains sont plus riches, il y a une meilleure protection, la déforestation est moins rapide. Mais on est loin de la situation du Costa Rica, le pays en voie de développement où les forêts sont les mieux protégées. »

Haïti et la République Dominicaine en chiffres

Nombre d’habitants d’Haïti en 1975 : 5 millions

Nombre d’habitants d’Haïti en 2015 : 10 millions

PIB par habitant d’Haïti765 $

Nombre d’habitants de la République dominicaine en 1975 : 5 millions

Nombre d’habitants de la République dominicaine en 2015 : 10 millions

PIB par habitant de la République dominicaine : 7600 $

Source : Banque mondiale

 

Pages