Accueil

L'ALIENATION EST-ELLE UN OBSTACLE AU DEVELOPPEMENT OU COMMENT EN FINIR AVEC LES HISTOIRES DE CHEVEUX...

L'ALIENATION EST-ELLE UN OBSTACLE AU DEVELOPPEMENT OU COMMENT EN FINIR AVEC LES HISTOIRES DE CHEVEUX...

   Le 22 octobre 2008 une fusée PSLV lance la première sonde spatiale indienne Chandrayaan-1, qui se place quelques jours plus tard en orbite autour de la Lune et entame ses observations scientifiques. La Chine a fait franchir un pas important à l’exploration spatiale en réussissant à poser jeudi 3 janvier 2017 un module sur la face cachée de la Lune pour la première fois de l’histoire. Cet alunissage du module Chang’e 4 sera suivi d’une série de missions qui soulignent l’ambition chinoise de se joindre à la course à l’espace – voire d’en prendre la tête. Atterrissage réussi en mars 2018 pour les deux petits rovers japonais du projet MINERVA-II1. Envoyés par la sonde Hayabusa 2, c'est la toute première fois qu'un objet réussit à se poser sur la surface d'un astéroïde et à en capturer des images, un événement historique qui permettra peut-être de ramener quelques échantillons de Ryugu sur terre.

   Ces prouesses scientifiques font-elles des Chinois, des Japonais et des Indiens des peuples libérés du tropisme occidental et notamment des critères esthétique établis, voire imposés, par le monde "blanc" ? AUCUNEMENT ! Si l'on s'en tient à la (fatigante) notion d'"aliénation", développée par les non moins fatigantes idéologies anticolonialistes, anti-impérialistes, postcoloniales, décoloniales et autres, il n'y a pas plus "aliénés" que les Chinois, les Japonais, les Sud-Coréens et les Indiens.

   Les Chinois, d'abord, ou plus exactement les Chinoises se font débrider les yeux au point que les cliniques les plus rentables sont celles qui pratiquent cette opération qui coûte tout de même entre 1.500 et 2.000 euros. Mais elles se font aussi refaire le nez afin de le rendre pointu et__plus horrible encore !__allonger les jambes. Qu'on en juge par la description ci-après :

   "Perceuses, vis, boulons et tiges métalliques à portée de main d’un homme en combinaison… Non, ce n'est pas un atelier de mécanique, mais une opération de chirurgie esthétique extrême : l'homme scie en deux le tibia d'une jeune fille, puis il installe un dispositif qui permettra, chaque jour un peu plus, d'écarter les deux parties. L'allongement de la jambe se fait peu à peu par régénération du tissu osseux dans l’espace vacant. Et à mesure que l'espace s'agrandit, la jambe s'allonge".

   Beurk !!!!

   Le débridage des yeux est également courant au Japon et en Corée du Sud. Dans ce dernier pays, les familles offrent même cette opération à leurs filles pour fêter leurs diplômes de fin du secondaire. Toute cette chirurgie n'est évidemment pas sans danger pour les patients, surtout l'allongement des jambes qui exige des mois d'immobilisation et de rééducation. Là, il faut débourser pas moins de 10.000 euros. Pour en terminer avec la Chine, voici ce qu'écrivait un spécialiste de la question :  

   "En 2010, on recensait trois millions d'opérations et un débridage des yeux toutes les 15 minutes, réalisé en moins d’une demi-heure pour environ 1800 €. Au total, la chirurgie esthétique en Chine représente 3 milliards d'euros annuels."

   Vous avez bien lu : 1 débridage des yeux toutes les 15 minutes !

   Venons-en à l'Inde maintenant, en rappelant au lecteur qui l'aurait oublié, que la Chine et elle sont les deux pays les plus peuplés de la planète. Les seuls d'ailleurs à dépasser le milliard d'habitants ! Au pays du Mahatma GANDHI donc, il suffit d'ouvrir la page "Annonces matrimoniales" de n'importe quel journal pour se rendre compte que, dans ce pays, où la plupart des mariages sont arrangés, l'un des critères exigés pour la future épouse est une "fair skin" (peau claire). Ce n'est pas un souhait dissimulé comme aux Antilles, mais quelque chose qui est écrit noir sur blanc dans les petites annonces. Sinon il suffit aussi de regarder n'importe quel film ou feuilleton-télé de Bollywood pour se rendre immédiatement compte que la plupart des acteurs et actrices ressemblent à des Libanaises, Italiennes ou Espagnoles et non à la moyenne des femmes indiennes dont le teint est foncé, voire très foncé, aussi foncé que celui des Africains en pays tamoul, par exemple. Quand au commerce de crèmes pour blanchir la peau, il est florissant comme l'explique ce magazine :

   "Les crèmes et lotions pour éclaircir la peau sont très populaires en Inde où avoir la peau la plus claire possible, à l'instar des vedettes de Bollywood, est un signe distinctif non négligeable. Fair and Lovely (claire et jolie) du géant américain Unilever (HLL Hindustan Lever Limited en Inde) est, depuis de nombreuses années, le produit phare utilisé par les femmes. Les hommes n'avaient pas de produits spécifiques jusqu'à ce que le fabricant indien de cosmétiques Emami découvre que les hommes empruntaient régulièrement, et généralement en cachette, les crèmes blanchissantes de ces dames".

   CONCLUSION DE TOUT CELA : L'ALIENATION N'EMPECHE PAS DE CONSTRUIRE DES AUTOMOBILES, DES ORDINATEURS, DES TELEPHONES PORTABLES ET DE LANCER DES SATELLITES DANS L'ESPACE NI DE DEVENIR LA 1è OU LA 2è PUISANCE MONDIALE.

   Le monde entier roule dans des voitures (les japonaises TOYOTA, MITSUBISHI etc.) fabriquées par des gens qui se font débrider les yeux, utilisent des portables (le coréen SAMSUNG etc.) fabriqués par des gens qui se font refaire le nez et bientôt utiliseront la 5G (le chinois HAWEI) mise au point par des gens qui se font allonger les jambes. Les gouvernements asiatiques sont-ils conscients de cette...aliénation ? Oui, mais ils s'en foutent ! Leur objectif est de dépasser l'Occident sur tous les plans : scientifique, économique, culturel etc. et si les ingénieurs qui fabriquent des sondes spatiales ou la 5G se font éclaircir la peau ou débrider les yeux, qu'est-ce que ça peut bien faire ?  

   A l'inverse, les peuples dits "noirs" sont focalisés sur leurs cheveux et leur épidermes. Comme si lutter contre l'aliénation était la tâche la plus importante dans la situation actuelle. Et l'on verra les facebookeurs noirs exulter quand tel ou tel pays africain interdit la vente des crèmes blanchissantes. Et ne parlons même pas du délire "nappy" ! Comme si les brillantissimes mathématiciennes et physiciennes noires-américaines qui contribuèrent au succès du lancement des navettes Apollo de la NASA, dans les années 80 du siècle dernier, portaient des locks !!! Mais que le quidam moyen se focalise sur de pareilles sottises n'est pas le plus grave. Le plus grave c'est quand des intellectuels (lles) ou supposés (es) tels (elles) en font un véritable fond de commerce. Comme si la Martinique ou la Guadeloupe parviendront à se développer ou à conquérir leur indépendance quand toutes les femmes auront des cheveux "nappy" !!!

   Les Asiatiques savent, eux, que les structures matérielles se transforment plus vite que les structures mentales et que c'est de la transformation des premières qu'on pourra espérer celle des secondes. Autrement dit qu'il est plus facile de passer de la charrue à bœuf au satellite de télécommunications que de passer du rejet de ses yeux bridés ou de sa peau sombre à leur acceptation. Et c'est la voiture japonaise, le portable coréen, le satellite indien ou la 5G chinoise qui progressivement rabaisseront le caquet des "Blancs" d'une part, et d'autre part, finiront par redonner confiance aux Asiatiques dans leurs yeux, leur nez, leur couleur de peau ou leurs jambes.

   Croire que la transformation des structures mentales ("la lutte contre l'aliénation" dans la langue de bois habituelle) est prioritaire ou doit prédominer est une sottise propagée par trop d'intellectuels nègres qui pourtant affichent une teinture de marxisme (chez MARX, la transformation de la réalité matérielle est première). L'exemple asiatique démontre en tout cas que privilégier la transformation des réalités mentales est une voie totalement erronée. Seules la Science et la Technologie peuvent permettre aux "Nègres "de se sortir de l'impasse dans laquelle ils se trouvent. Encore faudrait-il que les modèles qu'ils présentent à leurs enfants ne soient pas uniquement Magic JOHNSON, Michael JACKSON, Denzel WASHINGTON, Serena WILLIAM, M'BAPPE, Mike TYSON ou Naomie CAMPBELL.

   Mais là, c'est une autre histoire...

Pages