Accueil

"L'Amérique d'abord !" ou pourquoi il faut prendre Donal Trump au pied de la lettre

"L'Amérique d'abord !" ou pourquoi il faut prendre Donal Trump au pied de la lettre

   Le nouveau président étasunien l'avait martelé durant sa campagne et vient de le redire solennellement le jour de son intronisation à Washington. Sa ligne de conduite politique sera : "L'Amérique d'abord !". Fort bien ! Ce néo-isolationnisme arrange les pays du Sud et tous les peuples opprimés de la terre. Il faudra donc qu'à compter de ce vendredi 20 janvier minuit, les Etats-Unis commencent à prendre toutes les mesures pour se retirer d'Irak, d'Afghanistan et de tout le Moyen-Orient, qu'ils cessent d'appuyer l'entité sioniste appelée "Israël", qu'ils mettent fin à leurs manœuvres déstabilisatrices envers le régime de Nicolas MADURO au Venezuela, d'Evo MORALES en Bolivie et de Rafael CORREA en Equateur. Sans même parler de nombreux autres pays...

   Yankees, go home !

   Cette fois, ce ne sont pas les peuples opprimés qui vous le disent, peuple étasunien, mais votre propre président, celui que vous avez vous-mêmes élu, Donald TRUMP, même si dans sa bouche, cela se dit : "Let's go back home !". Merci mille fois de vous retirer des affaires du monde ! Nous en avons marre de vos guerre à répétition, marre de vos interventions ici et là, marre de votre CIA qui fouine et manipule partout. Nous vous pardonnons les 3.000 morts du renversement de Salvador ALLENDE de même que les 600.000 morts en Irak et la pendaison de son président Saddam HUSSEIN suite à l'envahissement par vos troupes de ce pays, sans mandat de l'ONU et au motif fallacieux (pauvre bouffon de Colin POWELL !) de rechercher des armes de destruction massive que vous n'avez jamais trouvées.

   Retirez-vous de Guantanamo aussi, soit dit en passant !

   Car, Mister TRUMP, il faut que vous sachiez que si jamais ce slogan "Amérique d'abord !" se révélait n'être qu'une parole en l'air, une énième entourloupe pour mieux continuer à pourrir la vie des autres peuples, il y a des gens, il y a des groupes, il y a des organisations, il y a des pays, il y a des chefs d'état qui le prendront au pied de la lettre !

   Avec toutes les conséquences que cela implique...

Pages