Accueil

L'ancien directeur du CEREGMIA-Guadeloupe persiste et signe

L'ancien directeur du CEREGMIA-Guadeloupe persiste et signe

  Vincent VALMORIN, nommé vice-président intérimaire du Pôle Guadeloupe (il y a un mois en remplacement de celui qui occupait ce poste suite au décès de ce dernier), et par ailleurs ancien directeur du CEREGMIA-Guadeloupe, ce groupe de recherches dont les trois principaux responsables ont été radiés de la fonction publique, vient d'envoyer à la communauté universitaire de Guadeloupe et ELLE SEULE le mail ci-après.

   Alors que le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche lui a adressé une lettre de remontrances, à lui et au président de l'Université, lettre dans laquelle il est écrit que leur comportement "est indigne d'agents de l'Etat", VALMORIN réaffirme leur refus de rencontrer la commission parlementaire d'évaluation de la loi qui a créé l'Université des Antilles en 2015. Cela sur un motif totalement fallacieux : la présence de la député martiniquaise Josette MANIN au sein de ladite commission et d'aucun Guadeloupéen.
   Il s'agit là d'un motif fallacieux car sous la mandature de Corinne MENCE-CASTER, cette dernière a reçu sans rechigner deux commissions parlementaires comportant un sénateur de Saint-Martin et zéro Martiniquais. Cela à une époque où le gouvernement français comportait une ministre guyanaise et un ministre guadeloupéen, mais ZERO MARTINIQUAIS !
   V. VALMORIN se fout de la gueule des Martiniquais avec la complicité d'universitaires et de personnels administratifs martiniquais achetés pour des postes, des promotions ou des protections. Il déclare qu'il ne cédera pas aux pressions ? Fort bien ! Qu'il sache, lui et ses toutous martiniquais, que dlo dépasé farin...
       
                                                        *** 
 
   Chers membres de la communauté universitaire du pôle Guadeloupe,

 Je crois important de vous informer que le conseil du pôle universitaire de Guadeloupe a exprimé lors d’un vote mardi sa ferme désapprobation concernant la composition de la mission parlementaire chargée d’évaluer la loi portant création de l’Université des Antilles et de l’université de la Guyane. 
  Dans le contexte de tension que l’on sait concernant la répartition des moyens entre les deux pôles votée à une très large majorité par le conseil d’administration de l’UA, la composition de cette mission (une députée de l’Aude et une députée de Martinique) a posé questions. Le territoire de Guadeloupe n’étant pas représenté, le conseil de pôle a indiqué par vote défavorable sa position quant à mon audition par cette mission d’évaluation parce qu’il aurait fallu que les deux territoires soient représentés (voir la pièce jointe). Je tiens à
affirmer que je suis fondamentalement solidaire de cette position du conseil de pôle.
 Je suis fier et heureux du soutien de certains élus politiques de Guadeloupe et je ne céderai à aucune pression.

 Cordialement,


 Pr. Vincent VALMORIN
 Administrateur provisoire du PUR de Guadeloupe
 Université des Antilles et de la Guyane
 Campus de Fouillole

 

Pages