Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

L'ancien premier ministre Arthur Owen est décédé

L'ancien premier ministre Arthur Owen est décédé

  Notre soeur du sud de l'archipel, la Barbade, est en deuil. Arthur OWEN qui fut 14 ans durant son premier ministre, vient de décéder à l'âge de 70 ans.

 Sans effets de manche, sans bruit ni trompette, il a réussi à faire de son pays l'un des plus prospères de la Caraïbe alors que ce dernier ne possède ni pétrole comme Trinidad ni énergie géothermique comme la Dominique ni vastes étendues agricoles comme la Jamaïque ou Saint-Domingue. Et ni Papa Blanc ni Mère-patrie comme la Martinique et la Guadeloupe. 

   D'aucuns critiquent son système économique basé sur le tourisme, mais A. OWEN avait aussi réussi à le diversifier, notamment dans le domaine des NTIC (Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication). Ce faisant il s'est montré visionnaire car la Barbade arrive à résister au désastre annoncé de l'après-Covid 19 en lançant un visa de télétravail d'1 an à tous les étrangers qui le veulent et les demandes ne cessent d'affluer. 

    Beaucoup de Martiniquais et de Guadeloupéens se sont déjà rendus à Barbade (3 fois plus petite que leur pays) et sont même devenus des visiteurs réguliers. Ils ont pu voir de leurs propres yeux comment un micro-état insulaire peut trouver des solutions pour s'en sortir même si ce n'est pas le paradis. Mais quel pays est le paradis ? Dans quel pays n'existe-il pas des riches et des démunis, ce que l'on nomme couramment la lutte des classes ? La France des Gilets jaunes dont le frigo est vide le 9 du mois peut-être ? Ou alors les USA où l'on peut mourir à l'entrée d'un hôpital parce la Sécurité sociale n'y existe pas ? A moins que ce soit la Chine où l'allocation-chômage est inconnue. 

  Quant à ceux qui disent que le tourisme emmène la prostitution, sans doute n'ont-ils jamais mis les pieds à Barbade. Ils doivent confondre avec certaines îles des Grandes Antilles où on ne peut pas descendre de sa chambre pour boire un verre au bar de son hôtel sans être aussitôt assiégé par une meute de "cavalières" comme on dit pudiquement dans l'une des îles en question.  

   Arthur OWEN vient d'être terrassé par une crise cardiaque juste au moment où il prenait les rênes d'une commission visant à restructurer la LIAT, la compagnie régionale des pays anglophones des Petites Antilles. 

   Honneur et respect !

  (En relation avec notre actualité martinico-guadeloupéenne, il est bon de noter que la statue de Lord Nelson, esclavagiste noire, qui trônait au centre de Brigetown, capitale de la Barbade, ne fut retirée qu'au lendemain de l'indépendance du pays en 1966. Ce qui s'appelle ne pas mettre le cabrouet devant les boeufs. Sinon, la statue de Wilberforce, le Schoelcher anglais, n'a jamais, elle été, ni touchée ni déboulonnée.)

Pages