Accueil

L’ARMEE D’OBAMA ELIMINE 100 TERRORISTES AFGHANS

De vilains esprits avaient douté de la capacité de Barack Obama à prendre la relève de Georges Bush à la tête de la première puissance mondiale. Esprits sans aucun doute racistes qui s’imaginent qu’un Noir serait incapable de commander le Pentagone et l’US Army. Obama vient de leur donner la semaine passée une réponse cinglante : les chasseurs-bombardiers US ont éliminé d’un seul coup 100 terroristes afghans. Qui dit mieux ?

Sous Bush, le mieux qu’a pu faire ce crétin texan c’est de faire bombarder des funérailles de cinq personnes décédées dans des conditions non naturelles (enfin collatérales, pour employer le vocabulaire diplomatique). Parmi, les accompagnateurs des corps, seuls trente-sept terroristes ont pu être éliminés : des vieillards barbus de 80 ans, quelques femmes dissimulées sous leur burqua, noire pour l’occasion, et une poignée d’apprentis-terroristes de huit à douze ans.

Sinon, depuis 7 ans que dure la Croisade chrétienne pour éradiquer le cancer fondamentaliste musulman, c’est vrai que quasiment chaque jour, les agences de presse nous informent que deux terroristes-femmes, trois terroristes-vieillards ou quatre terroristes-enfants avaient été abattus ici et là. Quasiment chaque jour certes, mais on est loin du compte quand même. L’Afghanistan est peuplée de plusieurs millions d’habitants, presque tous terroristes sauf le président Hamid Karzaï, sa famille et ses ministres, salariés il est vrai par la CIA, et à ce rythme journalier d’élimination des terroristes, on en serait là pour l’an 2050.

Heureusement qu’Obama est venu au pouvoir pour donner un coup d’accélérateur à cette guerre que mène la Civilisation contre la barbarie. A peine un mois après son entrée en fonction, il décidait d’envoyer 15.000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Quatre mois après, son armée élimine 100 terroristes d’un seul coup ce que Bush n’a jamais réussi à faire ! Chapeau bas, mister Obama !

D’autres vilains esprits ont affirmé que les bombes ont été larguées sur des épousailles, ce qui a facilité l’élimination de ces vermines. Et alors, c’est la faute à qui si en Afghanistan, les participants aux épousailles sont généralement plus nombreux que les participants aux funérailles. Bon, c’est vrai que Bush avait des circonstances atténuantes vu que depuis le début de la Croisade, il y a une moyenne de vingt funérailles par jour contre deux misérables épousailles par mois. Oui, mais, au moins l’armée d’Obama a-t-elle fait l’effort de trouver des épousailles à bombarder au lieu de se contenter de la routine bushiste consistant à bombarder des funérailles.

Sans compter que dans ce foutu pays de sauvages, distinguer des funérailles d’épousailles n’est pas chose aisée. Cela braille, tire des coups de feu en l’air, frappe sur des tambourins, psalmodies ses saloperies mahométanes, se shoote au jus de pavot, se goinfre de mouton grillé ou s’empiffre de pâtisseries dégoulinantes de miel, le tout dans un désordre proprement indescriptible. Toujours est-il que ceux qui accompagnent un corps à sa dernière demeure ou à la future demeure conjugale sont pour la plupart des affidés d’Al-Quaida, y compris les mouchards que l’US Army rémunère pourtant grassement. Dans un pays civilisé, les mouchards jouent leur rôle de mouchards, dans un pays barbare, les mouchards sont du côté de ceux qu’ils sont venus dénoncer !!! Ce qui explique que régulièrement, des soldats étasuniens ou de la Coalition soient tués ou sautent sur une bombe. D’où les nouvelles directives données aux chefs militaires US : éliminer d’emblée les mouchards. Y’avait que ce crétin de Bush pour s’imaginer qu’en Afghanistan, les mouchards étaient de vrais mouchards.

Bref, la Croisade est désormais menée d’une main de maître, par une intelligence hors du commun et il ne fait guère de doute que d’ici trois ans, l’US Army se retirera de ce bourbier avec les honneurs comme elle est en train de le faire en Irak. Sous Bush, il y avait une moyenne de 11 attentats terroristes par jour à Bagdad, sous Obama, il n’y en a plus que quatre. Bon, c’est vrai que question nombre de morts, c’est à peu près pareil, mais c’est pas la faute du Kenyano-Hawaïano-Yankee si les terroristes irakiens sont désormais dotés d’armes plus sophistiqués qu’à l’époque de Bush.

C’est la faute à personne…

Pages