Accueil

L'autonomisme victime de la pieuvre maçonnique

Jean-Laurent ALCIDE

    Dans notre précédent article qui traitait de l'incurie des autonomistes martiniquais qui n'ont jamais cherché à savoir comment fonctionne un état autonome (pas plus que leurs confères indépendantistes n'ont jamais cherché à savoir comment fonctionne un état indépendant), nous avions fait allusion à un certain nombres d'officines qui travaillent dans l'ombre à faire prospérer les petites et grandes affaires des uns et des autres. Parmi celles-ci, il y a bien sûr, au tout premier chef, la bien connue franc-maçonnerie laquelle n'a, on s'en doute bien, rien à voir avec la franchise (sinon elle n'opérerait pas sous le sceau du secret !) ni avec la maçonnerie, le nombre de travailleurs manuels étant infinitésimal, pour ne pas dire nul, dans ce repaire de médecins, pharmaciens, avocats, notaires ou notaires que sont les loges dédiées au "Grand Architecte de l'Univers".

   Si cette secte se contentait de faire des "tenues" (réunions) au cours desquels ses membres planchent avec grandiloquence sur de grandes notions abstraites telles que le Vrai, le Beau, la Justice, l'Egalité etc..., ce qui fait mourir de rire les vrais philosophes (de SARTRE à DELLEUZE, de DERRIDA à BADIOU, par exemple), cela ne prêterait pas à conséquence. Est-ce que les clubs-services sont nocifs ou dangereux ? Bien évidemment non. Or, la franc-maçonnerie prétend intervenir dans la vie sociale et politique du seul fait d'ailleurs que nombre d'hommes politiques sont des "Frères Trois-Points" ou des "Fils de la Veuve" comme on les surnomme. En Martinique, la Gauche dite autonomiste est la mouvance politique la plus infestée par ce ramassis de donneurs de leçons et d'intellectuellement besogneux (ni CESAIRE ni ZOBEL ni FANON ni MENIL ni GLISSANT n'étaient francs-maçons !) qui, dans l'ombre__il faut insister sur ce point__prétendent régenter les affaires de la Cité, faire et défaire les carrières politiques, orienter la vie politique. A la limite, jusque-là, on pourrait se dire que ce n'est pas si grave et que des factionsou des clans, il y en a toujours eu dans toute société et que la transparence totale au plan politique est une chimère.

   Soit !

   Mais il y a pire : la franc-maçonnerie protège des gens indéfendables juste parce qu'ils sont membres de celle-ci. Il n'y a qu'à prendre l'affaire récente de l'Université des Antilles où des enseignants, aujourd'hui révoqués au terme d'une rude bataille de 4 ans, ont détourné près d'une douzaine de millions d'euros de fonds européens. Malgré plusieurs rapports accablants (Cour des comptes, Sénat etc.) dénonçant dans le détail les pratiques mafieuses de ces soi-disant spécialistes en économie, la franc-maçonnerie martiniquaise n'a pas bougé ! Et pourquoi ? Parce que les protagonistes (et pas seulement les trois révoqués) de cette triste affaire sont des francs-maçons ! Non seulement la franc-maçonnerie n'a pas bougé, mais elle s'est employé à protéger ces voyous, mettant même en œuvre des opérations (secrètes) de déstabilisation de ceux et celles qui s'employaient difficultueusement à nettoyer l'Université. Autrement dit, la franc-maçonnerie, malgré ses belles paroles (creuses, il est vrai), ses principes hautement affichés, n'a pas hésité à violer les règles les plus élémentaires de l'Ethique au mépris de l'intérêt de près de 4.500 étudiants martiniquais et 6.000 guadeloupéens. Car aujourd'hui, notre université est contrainte de rembourser les douze millions d'euros dérobés (cela sur deux décennies) à raison de 750.000 euros par an jusqu'en...2021. On peut imaginer ce qu'elle aurait pu faire de tout cet argent en matière d'amélioration des conditions de travail de nos étudiants ou de rénovation de ses infrastructures.

   Bref !

   La Gauche dite autonomiste martiniquaise est le principal repaire des francs-maçons même si on en trouve beaucoup aussi à Droite et quelques-uns dans le camp dit indépendantiste. Ces gens représentent un véritable danger public, une menace permanente pour la démocratie qu'il convient de pointer du doigt car cachés comme ils le sont, le grand public ne mesure pas bien l'ampleur de leur nocivité. Repaire d'arrivistes, de médiocres et de mafieux, ces gens s'emploient, placés qu'ils sont à des endroits stratégiques (Impôts, Rectorat, Préfecture, Hôpital, Communautés d'agglomération etc.) à pourrir la vie, à saboter l'existence de tous ceux et toute celles qui ont le malheur de se trouver un jour sur leur route. Ce "chatwou", cette pieuvre n'est évidemment pas plus autonomiste que le Pape est bouddhiste. Pire : elle a infiltré le camp autonomiste dans l'unique but de saboter l'idée d'Autonomie en promouvant un ersatz de discours autonomiste qui est à celle-ci ce que le jus de chaussette est au café.

   Pire assimilationnistes que ces gens-là, y'a pas ! Matinik ka pwan fè, vréman !...

Commentaires

Pierre Carpentier | 21/12/2016 - 14:41 :
Dotan plis ki franmasonri-a (andan tout nou péyi-ya ki anba grenn Lafrans) ka fè total chyen kouchan (aléjans) o présidan larépiblik fransé ki sa yé pi gran mèt a maniok (Gourou), ké soumisyon a lalwa di 1901 ki ka prévwè protèksyon légal di kolonyalité la répiblik fransé ! Ah wè ! Mé ounòt VAYAN analiz Jean-Laurent Alcide poté pou nou lala mo kolég-zot ! Soley' !
Véyative | 21/12/2016 - 18:28 :
Tous des imposteurs qui dès qu'ils vont être démasqués inventent un "machin": cela a commencé par le moratoire, puis par le " chat en sac ", ensuite une 3ème voie . Enfin, en attendant la 4ème voie on a créé un monstre à 2 têtes en mixant l'article 73 et l'article 74.
Aimé Matnik | 22/12/2016 - 16:05 :
Ce qu'il faut retenir de cette "peste" qu'est la Franc-Maçonnerie est la double posture, le double langage. Née des idées des penseurs du dit "siècle des lumières"; dont certains possédaient des actions dans des entreprises de traite négrière et esclavagiste, la Franc-Maçonnerie prend son dès le début de la révolution française. Beaucoup de "défenseurs" des droits de l'homme et du citoyen sont issus de ses rangs; d'où les critiques, aujourd'hui nombreuses sur les caractères humaniste, citoyen au profit d'une révolution bourgeoise et élitiste. Ces mêmes "défenseurs" qui ont vite rétabli l'esclavage et dédommagé les propriétaires d'esclaves car ils ne voulaient pas perdre les colonies. l'indépendance d'Haïti leur a peut-être donné raison....Ils ont toujours tenu un double langage, celui de l'universel, du bien du peuple pour le public mais en vérité c'est la défense des intérêts de leurs membres qui compte. Comme au Gabon, à la mort d'Omar Bongo, qui était le grand vénérable de la loge gabonaise avant et après son accession à la présidence, c'est son fils qui a hérité des deux postes et toutes les délégations des loges de tous les pays l'ont reconnu comme tel ( les reportages sont nombreux et visibles sur youtube). Dictatures, coups d'état, rebellions souvent les franc-maçons agissent pour leurs intérêts et ceux de leurs pays. Il existe même une loge en Israël très connectée avec celle des juifs de France.... Leur capacité à placer ou à faire placer dans les institutions étatiques et privées, leurs membres, incompétents pour la plupart, ou les rejetons de leurs membres est redoutable car c'est du nivellement par le bas, de l'illusion d’ascension, d'émancipation sociales pour toutes et pour tous, de l'élitisme, du lobbyisme local pour leur "paroisse". Leur double posture; car revendiquer des indépendances, des changements de régime, des avancées constitutionnelles devant le peuple et en même temps fréquenter, parler, manger, rire avec des colons, leurs descendants, des pays, des groupes mondiaux qui vous forcent à leur donner des tarifs de ressources naturelles plus bas que les prix, du marché,des bases militaires sur votre sol national, des "Canada Dry", des édulcorés d 'autonomie, d'indépendance; bref toujours à nous faire prendre un 6 pour 9,; voire un 4. Leur double langage de l'universalité, de l'humanité de leurs réflexions et de leurs actions montre en fait le caractère intéressé, capitaliste et personnel de celles-ci comme la décision du procureur local pour le recouvrement des impayés de loyer d'une entreprise, d'une élue de l'ex Région de Martinique et élue de l'opposition au titre de la prescription.....

Pages