Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

L'Autorité de la Concurrence donne son feu vert au rachat de Vindemia par Hayot

L'Autorité de la Concurrence donne son feu vert au rachat de Vindemia par Hayot

L'Autorité de la concurrence autorise le rachat de Vindémia par le groupe Bernard Hayot, mais "sous conditions" annonce-t-elle dans un communiqué ce mardi.

Le 24 janvier 2020, la société Groupe Bernard Hayot avait notifié à l’Autorité de la concurrence sa volonté de prendre le contrôle exclusif de la société Vindémia Group qui regroupe les enseignes du groupe Casino (Jumbo, Score, Vival…) à La Réunion, Mayotte, Madagascar et Maurice. 

Finalement, l'Autorité de la Concurrence a rendu sa décision ce mardi 26 mai : 

"Pour répondre aux problèmes de concurrence identifiés par l’Autorité, GBH s’est engagée à y remédier de façon anticipée (engagement dit de « fix-it-first ») dès avant la réalisation de l’opération, en cédant sept magasins à deux repreneurs faisant l’objet d’un agrément préalable de l’Autorité, Make Distribution et le groupe Tak", dit l'Autorité de la Concurrence. 

"Compte tenu de l’ensemble des engagements présentés, et estimant qu’ils répondaient entièrement aux problèmes de concurrence identifiés, l’Autorité a autorisé l’opération", dit le communiqué. 

Ces engagements "répondent de façon adéquate et proportionnée aux préoccupations de concurrence relatives au maintien d’une animation concurrentielle suffisante pour le consommateur.", souligne l'Autorité de la concurrence. 

L'Autorité de la concurrence craignait en effet des risques d'atteinte à la concurrence sur les marchés de la distribution au détail sur l'alimentaire, les livres, et sur le marché en amont de l'approvisionnement. 

C'est pourquoi GBH devra céder sept magasins à deux repreneurs différents : Make Distribution et le groupe Tak. Des cessions qui, selon l'Autorité de la concurrence, vont "permettre de garantir une animation concurrentielle, notamment en prix, en faveur des consommateurs". 

-> Le groupe Hayot va céder les 4 hypermarchés Jumbo Score Sainte-Marie, Jumbo Score Saint-Denis, Jumbo Score Saint-André, Jumbo Score Saint-Paul ainsi que le magasin de produits culturels Agora à Saint-André à Make Distribution, et 2 supermarchés Score Saint-Pierre, rue de la Cayenne et Score Saint-Pierre, rue de Cardamone au groupe Tak. 

"Après étude, ces derniers sont apparus comme des acteurs crédibles et aptes à assurer et animer une concurrence effective. L’Autorité a donc estimé que ces repreneurs pouvaient être agréés pour reprendre les magasins cédés".

Mais GBH s'est aussi engagé, pour pouvoir effectuer ce rachat, à : 

- maintenir le niveau actuel des approvisionnements auprès de la production locale, en se fournissant en particulier chaque année auprès des producteurs locaux à hauteur de 25-35% des achats totaux réalisés par ses grandes surfaces alimentaires 

- mettre en place un dispositif interne pour identifier les acteurs prenant part au contrat qui seraient en possible état de dépendance économique, et les accompagner dans la sortie de cet état de dépendance si ces fournisseurs le souhaitent 

- prendre des dispositions spécifiques avec les fournisseurs pour prévenir les risques d’effet négatif pour les cocontractants en état de dépendance économique vis-à-vis de GBH. Ils auraient ainsi possibilité de conclure un contrat d’une durée de deux ans au lieu d’un contrat annuel.

"Ces engagements de protection des fournisseurs sont inédits dans la pratique décisionnelle de l’Autorité", constate-t-elle.

Voilà près d'un an que le sujet agitait le milieu économique local : fin juillet 2019, le groupe Bernard Hayot signifiait son intention d'acquérir Vindemia, filiale du groupe Casino détenant les magasins Score et Jumbo à La Réunion. Tout en cédant quatre hypermarchés à la société Make Distribution. Pourtant, rien n'était encore fait : ces derniers mois, tant les acteurs économiques que la classe politique se sont alarmés des possibles conséquences d'un rachat qui pourrait conduire à une situation de monopole pour GBH sur le département. C'est donc une proposition sensiblement différente, incluant des cessions au groupe Tak, qui a été autorisée par l'Autorité. 

Plus d'informations dans votre édition de demain.

 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages