Accueil

Le 09 avril prochain, le trio du CEREGMIA sera à nouveau jugé par le CNESER

   Le 09 avril prochain, le trio du CEREGMIA sera à nouveau jugé par le CNESER

   Lorsque la Conseil d'état avait annulé, il y a un mois et demi, les décisions du CNESER concernant le trio de voyous du CEREGMIA (F. CELIMENE, K. LOGOSSAH et E. CARPIN), ces messieurs avaient exulté et crié urbi et orbi qu'ils avaient été "blanchis". Comptant sur l'ignorance du bon peuple, il la jouaient au bluff, sauf que voici que le 09 avril prochain, ils seront à nouveau convoqués devant le...CNESER.

   Ce mardi 13 mars, ayant obtenu la levée partielle de leur contrôle judiciaire et la possibilité de regagner leurs postes à l'Université, il la rejouent à nouveau au bluff : "Nous avons été blanchis ! Ceux qui nous accusaient sont des fieffés menteurs et bla-bla-bla." Sauf qu'aucune des 8 mises en examen qui pèsent sur eux n'a été levée et qu'ils ont interdiction de faire redémarrer le CEREGMIA. Sauf que tout ce qu'ils ont affronté jusqu'à ce jour, ce n'a été que la justice administrative et que la justice pénale les rattrapera tôt ou tard, l'enquête judiciaire les concernant étant en passe d'être bouclée.

   Leurs mises en examen se déclinent comme suit : faux en écritures publiques, délit de favoritisme, recel de bien public et complicité de recel, détournement de fonds en bande organisée au détriment de l'Union européenne etc...

   Mais il y a tout de même un problème, un gros problème, aux yeux de ceux qui se battent pour une université propre c'est-à-dire débarrassée des pratiques mafieuses : l'attitude scandaleusement conciliante de la gouvernance de l'Université des Antilles face au CEREGMIA. Chacun a pu entendre le nouvel avocat recruté par elle, Me SYLVESTRE, parler d'"apaisement" alors qu'il est payé pour défendre l'Université !!! Ce mercredi 03 mars, les délinquants du CEREGMIA ont obtenu une levée partielle de leur contrôle judiciaire parce qu'ils ont bénéficié de 4 avocats : leurs 3 avocats + Me SYLVESTRE.

   Les intérêts de l'université n'ont pas été défendus ce mercredi 13 mars et il y a gros à parier qu'il en ira de même le 09 avril lors du deuxième procès du CNESER. On se souvient que ce dernier avait révoqué Fred CELIMENE et suspendu sans salaire pour plusieurs années Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN. Il y a gros à parier que le soi-disant avocat de l'Université soit à nouveau le co-avocat du CEREGMIA.

   CHRONIQUE D'UNE CATASTROPHE ANNONCEE...

Commentaires

Véyative | 14/03/2018 - 05:18 :
Que signifie "levée partielle"?

Pages