Accueil

LE 10 MARS DISONS NON !

Térez Léotin
LE 10 MARS DISONS NON !

   L’Université qui a déjà subi d’incroyables revers dont son éclatement en plusieurs pôles, est toujours  secouée par un séisme terrible, où la malhonnêteté veut croire qu’elle va faire force de loi.

  Des professeurs oublieux sont mis en examen à partir d’un dossier solide (Cour des Comptes,  Inspection générale) pour s’être hélas « trompés lourdement » en confondant leur poche à celle de l’Université. 

   Ces Escobar ont utilisé d'adroits subterfuges pour arriver à leurs fins, et  désireux d’effacer tout d’un revers de main, ils se croient aujourd’hui encore, plus innocents que l’innocence elle-même, et réclament à cors et à cris leurs supposés « droits ». Celui de revenir pénards dans leur « Université », avec l’aide objective d’un avocat de la partie lésée ( !) qui réclame sans honte « l’apaisement » après que la somme de 10 millions d’euros s’est volatilisée (pas pour tout le monde) dans leurs magouilles. Ils ne se voient pas en potentiels taulards, mais en personnes qui réclament leurs droits légitimes de revenir à la table, où ils s’étaient si bien servis. 

   Et nos enfants dans tout ça, qu’en fait-on ? Quand penserons-nous à eux ? À ces étudiants qui ne peuvent avoir tous les moyens attendus pour l’enseignement correct qu’ils souhaitent, dans cette université financièrement atteinte. 

   Nos parents n’auraient jamais écouté, regardé, assisté, sans rien faire. Ils auraient pensé à leur crédibilité, à leur honneur. Comme eux, pensons à ces étudiants avenir du pays, en un mot disons NON, un NON franc et massif, en montrant que nous sommes loin d’être indifférents à ce qui se passe autour de nous, et que l’Université c’est aussi notre affaire. 

   J’appelle, donc toute personne de bonne volonté, toute personne consciente du danger qu’encourt notre Université à dire NON, à montrer que nous ne faisons pas partie de ceux qui se laissent moutonnement mener. J’appelle les gens à ne plus se laisser faire. 

   Ne laissons pas notre Université livrée à des malfrats ! Les coupables doivent être punis. 

   Ne rien faire c’est en quelque sorte approuver et je sais que nous n’apprécions pas ce qui se fait. Aussi en faisant partie des Citoyens qui participeront à la marche du 10 mars, montrons-le. Montrons notre réprobation.

   Térèz Léotin

Image: 

Pages