Accueil

Le blanchiment de la peau au pays du reggae

   La Jamaïque est censée être, dans l'esprit de la plupart des gens, le pays où la Négritude se mit une deuxième fois debout pour paraphraser Aimé CESAIRE. Ce dernier avait, en effet, qualifié la Révolution haïtienne de première fois et il n'y avait aucune, ni n'a toujours, aucune contestation possible là-dessus.

   Grâce au mouvement Rastafari, au reggae, à Bob MARLEY etc..., la Jamaïque est donc devenue le phare de la Négritude et de l'Afrocentrisme tout au long du 20è siècle. Par comparaison, les territoires encore sous contrôle français de la Caraïbe, notamment la Martinique, faisaient et font encore figure, à l'inverse, de lieux d'aliénation au monde blanc, d'assimilation totale aux valeurs occidentales. DeBounty, quoi !
   Mais il y a un mystère que nos historiens, anthropologues, sociologues et autres psychologues ne nous ont toujours pas expliqué : pourquoi est-ce dans les pays anglophones que l'on se blanchit la peau ? Cela à l'aide de substances chimiques très dangereuses et souvent cancérigènes comme on peut le voir sur la vidéo ci-après ? En effet, ce qui est montré sur cette vidéo est inimaginable en Martinique, en Guadeloupe ou en Haïti.
   Pourquoi ?
   En bonne logique, ce blanchiment aurait dû avoir cours dans ces pays super-aliénés et assimilés que nous sommes censés être et non au pays des zélateurs de l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié.
   Répondè, réponn !...

Pages