Accueil

LE "MACHAPIAGATE" FERA-T-IL IMPLOSER LE PARTI DU BALISIER ?

 LE "MACHAPIAGATE" FERA-T-IL IMPLOSER LE PARTI DU BALISIER ?

   "Machapia" autrement dit "Femme très vulgaire", tel est le qualificatif dégradant que certaines personnes au PPM n'hésitent pas à utiliser depuis quelque temps contre la sénatrice du parti.

    La Dame se trouve dès lors "déchirée" sur Whatsap, Facebook et autres outils de haute culture non seulement par ses adversaires traditionnels, mais aussi par des membres de son propre parti !!! Mieux ou pire (c'est au choix) : les démolisseurs-PPM se montrent dix fois plus assassins que lesdits adversaires traditionnels comme l'a démontré un post immonde de la page Facebook dénommée "REVELATIONS MARTINIQUE", post dans lequel sont listées, avec une férocité sans pareille, les supposées ou avérées (c'est encore au choix) turpitudes de celle dont le géniteur est un grand expert en maniement du balai (-coco).
   Dans le torrent de posts "déchireurs" qui a accompagné ce papier, on a relevé une expression nouvelle qui témoigne de la grande inventivité lexicale des résidents de l'île aux fleurs (fanées) : "machapiagate". Le mot anglais "gate", pour ceux qui ne manient pas la langue de Donald T. aussi bien qu'une certaine conseillère territoriale, renvoie, au sens second du terme, à "scandale". Ainsi a-t-on vécu, au pays du même Donald, le Watergate, l'Irangate etc...
   WOUAAW ! La Martinique vient donc d'entrer dans la cour des grands avec son "gate" à elle, son "machapiagate" plus précisément.
   Tempête dans un verre d'eau ? Ou plus exactement cyclone dans un verre de rhum ? Allez savoir ! En tout cas, il se dit un peu partout, y compris donc au sein du PPM, que la Dame prendrait ses aises avec la direction dudit parti et son Leader Fondamental en vue de les doubler lors des prochaines élections territoriales de 2021. D'autres langues de vipère ajoutent que la Dame serait désormais cornaquée (c'est pas gentil pour les éléphants, ça !) par le GMB (Grand Manitou Béké) et par un Békaillon, revendeur de matériel nautique, qui se prend pour l'intello de sa caste. C'est pas très sympa comme accusation vu que c'est pas elle qui, il y a vingt ans, était allée planter le "Courbaril de la Réconciliation" avec GMB sur l'Habitation postcoloniale de ce dernier (n'est-ce pas, les amis plasticiens ?), mais bien les hiérarques du PPM, CESAIRE et DARSIERES en tête.
   Mais bon...
   Que cela s'agite dans le marigot politique à la veille des élections municipales et l'avant-veille des territoriales, quoi de plus normal ? Ce qui l'est moins, c'est qu'un parti, au lieu de se mettre d'ores et déjà en ordre de bataille, s'entredéchire et cela sur les réseaux (a)sociaux en plus. Au vu et au su de TI SONSON donc ! Lequel n'a pas dû manquer de s'écrier en dialecte insulaire : "Sa ka rivé mwen la-a ?". Et les grands politologues d'un certains campus de renchérir en langue civilisée et la bouche en croupion de poule : "Le PPM va-t-il imploser ?". Mais non, bande de nazes ! Si vous aviez un minimum d'expertise, vous auriez remarqué que depuis des lustres, les partis politiques martiniquais fonctionnent sur le mode de la scissiparité. Autrement dit qu'ils accouchent régulièrement.
   Ben, oui, quoi ! Le PCM a accouché de BATIR le PAYS MARTINIQUE, le PPM a accouché du RDM, le CNCP a accouché du PALIMA, le MODEMAS a accouché de MARTINIQUE-ECOLOGIE, le MIM a accouché de PEYI-A etc...etc...et il y a beaucoup plus longtemps, le RPR avait accouché des FMP. Donc y'a pas, s'agissant de l'actuelle démolition en règle de la Dame, de quoi en faire tout un foin ! Juste un constat : dans "le plus petit canton de l'univers" (A. CESAIRE), le taux de natalité politique est nettement plus élevé que le taux de natalité humaine. 

Pages