Accueil

LE MAIRE DE GENNEVILLIERS RECONNAIT L’ETAT DE PALESTINE DANS UN ARRÊTÉ MUNICIPAL

LE MAIRE DE GENNEVILLIERS RECONNAIT L’ETAT DE PALESTINE DANS UN ARRÊTÉ MUNICIPAL

Le maire de Gennevilliers Patrice Leclerc a décidé de reconnaître l’Etat de Palestine dans un arrêté municipal. Cette décision administrative sera entérinée dans quelques jours.

D’autres maires du réseau Barghouti, ce collectif de villes qui ont fait de Marwan Barghouthi ou d’un autre prisonnier politique citoyen d’honneur de leur ville, auraient décidé de suivre le mouvement et de faire de même.

Cette décision intervient alors que Trump a désigné Jérusalem capitale d’Israël et que Netanyahu continue la construction de logements en territoires Palestiniens.

Il reproche au gouvernement de ne pas s’être suffisamment penché sur la question :

La France, par la voix de son précédent ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, avait déclaré la possibilité d’une reconnaissance de la Palestine en cas de blocage du processus à la fin de l’année 2016. Or, rien n’a été fait après l’échec de la Conférence de Paris.

Emmanuel Macron refuse aujourd’hui de reconnaître l’Etat de Palestine. Le président français continue dans la voie de ses prédécesseurs en refusant de s’engager dans cette question. Patrice Leclerc, dans sa démarche, espère être suivi par des milliers de maires comme lui afin de pouvoir peser sur l’exécutif et ainsi obtenir cette reconnaissance tant attendue. Selon lui, cette décision ouvrirait le chemin de la paix entre Palestiniens et Israéliens.

La paix ne viendra qu’avec la création d’un Etat palestinien, comme prévu par les résolutions de l’ONU depuis 1947

Pages