Accueil

Le malade mental et le terroriste

   L'un s'appelle Dylan ROOF, il est Blanc et américain. L'autre s'appelle Omar MATEEN, il est d'origine afghane par ses parents et est aussi américain. Enfin "étasuniens" plutôt, tous les deux...

   Le premier débarque un soir dans une église noire de la ville de Charleston et se met à tirer avec un fusil d'assaut : 10 personnes sont tuées parmi lesquelles 7 enfants. La grande presse le qualifie aussitôt de "malade", de "dérangé du cerveau".
   Le deuxième débarque, toujours un soir, dans une boite de nuit pour homosexuels dans la ville d'Orlando, muni, lui aussi, d'une arme de guerre et lui aussi tire dans le tas : 49 personnes sont tuées, pour la plupart relativement jeunes. La grande presse le qualifie aussitôt de "terroriste".
   Après ça, on viendra nous parler de l'objectivité journalistique, du sérieux des grands médias et bla-bla-bla. Mais il y a bien pire, oui, bien pire et cela peu de gens s'en rendent compte :
 
   . Dylann ROOF est considéré comme seul responsable de son geste criminel. Personne n'évoque le Ku-Klux-Klan ni le mouvement suprémaciste blanc dont pourtant il se réclame, le "WHITE POWER". De toute façon, à aucun moment tous les Blancs ne sont mis en cause.
 
   . Omar MATEEN est considéré comme coresponsable avec tous ceux de son peuple, de son ethnie, de sa religion etc...de son geste criminel. Il est le représentant de DAESCH et tous les musulmans, le milliard de musulmans que compte la planète, sont tenus pour responsables.
 
   Cela s'appelle LE PRIVILEGE BLANC : un Blanc est seul responsable de ce qu'il fait ; un non-Blanc représente automatiquement tous ceux de sa "race" lesquels deviennent, toujours automatiquement, coresponsables du geste qu'il a commis...

Pages