Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le maloya au patrimoine mondial de l’humanité. Enjeux culturels, politiques et éthiques d’une labellisation

Le maloya au patrimoine mondial de l’humanité. Enjeux culturels, politiques et éthiques d’une labellisation

En octobre 2009, le maloya a été inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. Localement, cette labellisation entre dans la continuité de luttes culturelles et politiques qui ont marqué le champ musical réunionnais depuis une quarantaine d’années. Participant à son changement de statut et à son « emblématisation », la mise en valeur du maloya par l’UNESCO a révélé, parfois violemment, un débat d’ordre culturel et politique sur l’identité collective réunionnaise. Ce débat questionne directement le cadre conceptuel et les principes éthiques de la Convention pour la sauvegarde du PCI de l’UNESCO. Au terme d’une présentation des enjeux et rapports de force qui ont émergé suite à l’annonce de l’inscription du maloya au PCI, l’auteur s’interroge sur la position de l’expertise scientifique et institutionnelle dans ces processus de labellisation.

Lien de téléchargement: 

Pages