Accueil

LE NOBEL DE MEDECINE DECERNE AU MEDECIN DE BOUTEFLIKA POUR AVOIR REUSSI A LE RESSUSCITER PLUSIEURS FOIS

Le prestigieux prix Nobel de physiologie ou médecine, honorant chaque année des personnalités dans le monde médical et de la recherche biologique, a été attribué ce matin au médecin personnel du président de la république Abdelaziz Bouteflika. Dr Meziane se voit récompensé pour avoir rétabli depuis une année, les fonctions vitales d’un sujet qui meurt quotidiennement. “Il s’agit du plus long sauvetage de l’histoire de l’humanité” selon le comité Nobel.

Un médecin qui accomplit des miracles

Selon le professeur allemand A.Hanks, président du jury: “cette récompense est entièrement méritée. Dr Meziane a défié les lois de la médecine en réussissant à maintenir en vie un homme déjà mort depuis 4 ans. Ce que fait le lauréat relève du génie voire du miracle. Tous les membres du jury ont été surpris en consultant le dossier médical du président Algérien qui est revenu à la vie grâce à Dr Meziane et continue à diriger un si grand pays.

On ignore les techniques de résurrection utilisées par Dr Meziane, mais son oeuvre force tout notre respect et notre reconnaissance” souligne le président du jury Nobel avant de noter que personne depuis Jésus-Christ n’avait accompli un tel miracle.

Dr Meziane, toubib or not toubib?!

Diplômé en médecine de la faculté de Genève où 30 ans plus tard son disciple Dr Zaibet fera ses classes, Dr Meziane est un médecin hors pair. Pratiquant une médecine alternative à mi-chemin entre le charlatanisme médicale et l’exorcisme coranique, il met au point au début des années 2000 une technique de réanimation révolutionnaire. Bien que la méthode inventée par Dr Meziane ne fît pas l’unanimité parmi ses pairs, il n’en demeure pas moins qu’elle se révéla très efficace.

A tel point que Dr Meziane préfère parler de résurrection plutôt que de réanimation.

Le secret de sa technique réside dans une potion faite à base d’urine de chamelle et de déjections de chèvres que le docteur fait méticuleusement ingurgiter à ses malades (ou plutôt à ses morts). Dégoûté par la saveur infecte de ce moitié pipi-caca, le mort ressuscite en recrachant avec force de grimaces le nauséabonde liqueur et en pestant “oh putain, c’est infect!!”. Aussi, nombreux sont ceux qui contestent les méthodes du docteur en laissant entendre que Dr Meziane ne serait même pas médecin. Quand nous avons posé la question au récipiendaire du prix Nobel il nous a fait savoir qu’il est médecin de formation et que nous pouvions pour en avoir le coeur net demander au secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes qui était son camarade de promo.

Pages