Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le PPM récolte ce qu'il a semé

Le PPM récolte ce qu'il a semé

 Le PPM récolte aujourd'hui ce qu'il a semé pendant plus de cinquante ans, notamment à travers le SERMAC. Aujourd'hui, il reçoit le boomerang en pleine figure.

 Ce qu'il a semé ? Une idéologie populiste, négriste, flattant les bas instincts des uns et des autres et réduisant la culture à du brennen bonda au son du tamtam lequel censé être l'emblème, le symbole de l'identité martiniquaise. A côté de cela, pour satisfaire la branche "mulâtre" du parti, on célébrait la culture française, européenne ou internationale. Négritude et Francité main dans la main, quoi !
 Aujourd'hui, le voici, ce parti soi-disant autonomiste (depuis...1958 !) qui se met à tanguer sous les coups de boutoirs et les ultimatums répétés d'une cinquantaine de démolisseurs de statues qui se gardent bien de prononcer les mots "indépendance" ou "souveraineté nationale". Biberonnés à la Négritude, puis à l'afrocentrisme, ces excités, parmi lesquels des adeptes de Hailé Sélassié et du fumage de "zeb", n'ont que les mots "noir", "nègre" ou "Afrique" à la bouche. Pour aller au bout de leur logique, ils devraient s'en prendre aussi aux statues de Jésus et de la Vierge Marie, arrivées deux siècles avant Schoelcher et Joséphine (et trois siècles avant Gandhi), le premier geste que faisaient, en effet, les colons en débarquant les esclaves en Martinique étant celui de les baptiser, d'en faire des chrétiens. Pas une commune de la Martinique sur les 34 où ne se dressent les statues de ces tout premiers criminels !
 Nous n'allons donc pas plaindre Didier Laguerre. Que le PPM se démerde avec ceux et celles qu'il a enfantés ! Mais que ces derniers sachent aussi que ce qu'ils et elles imposent à leurs papas idéologiques, attention à ne pas croire qu'ils peuvent ou pourront l'imposer à tous les Martiniquais ! 
 ATTENTION ! Sav bien épi kiles moun zot ka fè djendjen-zot la !

Commentaires

michel mirgan | 28/07/2020 - 07:41 :
Analyse injuste ,voire malhonnête !! Dans les années 1970, au sortir de la colonisation de l'Afrique notamment ,Il était vital de revaloriser à nos propres yeux la race et la cultures noires largement dévalorisées au plus profond de nos inconscients.Le négrisme iconoclasme actuel est un dévoiement de la Négritude.
Véyative | 28/07/2020 - 08:41 :
C'est exagéré et réducteur en parlant du SERMAC. Cet organisme nous a fait du bien à l'époque en nous réconciliant avec notre partie nègre inexistante dans la presse écrite, radiophonique et audiovisuelle. Une pièce de théâtre est restée dans ma mémoire d'adolescente : " la tragédie du roi Christophe " avec Douta Seck. Un pur bonheur. Et puis que je sache, le brennen bonda n 'empêche pas le brennen cerveau?

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages