Accueil

Le ras-le-bol des femmes martiniquaises

Yvelise Sernin

La Martinique en a assez de ces combats de coq qui sentent la testostérone bon marché.

Entre mises en scène et coups bas, le citoyen lambda a vraiment l’impression qu’on le prend pour un spectateur impuissant, condamné à assister au triste défilé de loups qui n’en ont rien à faire des vrais problèmes des Martiniquais.

La dernière en date est cette fête patronale de Sainte-Marie, à qui certains, peu inspirés, ont essayé de donner l’allure d’une réunion du vrai G20. Pas le G20 de pacotille de maires ou autres élus en mal d’audience, mais celui qui réunit régulièrement les grandes puissances de la planète.

Messieurs, c’est une femme qui vous le dit : ON EN A MARRE ! ASSEZ DE CROIRE QUE LA MARTINIQUE EST UN GATEAU QUE VOUS VOUS PARTAGEZ ENTRE MECS SOUS NOS YEUX, après l’avoir laissé cuire trop longtemps dans le four.

Entre des présidences d’honneur attribuées à des roitelets d’un jour qui en ont marre de faire de la figuration au quotidien, les coups de fatigue de ceux qui sentent passer trop loin les lauriers du jour et les appels divers que personne n’entend plus, où est VOTRE PROJET ? Où est votre respect pour les Martiniquais et surtout pour les MARTINIQUAISES ?

Des mâles, des mâles, encore des mâles qui s’affrontent, essaient de se voler les uns les autres un petit bout de gras qui n’est même pas à eux, parce qu’ils n’ont jamais cherché à construire quoi que ce soit qui NOUS RESSEMBLE.

La population de Sainte-Marie, comme celle de toutes les autres communes de la Martinique, n’ont pas besoin de vos consignes pour savoir qu’elle ne veut plus de vous.

Qu’est-ce que vous nous avez apporté, à part des désillusions, une perte de valeurs, la banalisation de la corruption, des affaires, des mises en examen, des injures et insultes ?

MARRE ! Y’en a MARRE !

 

Yvelise Sernin

Commentaires

GIRIER-DUFOURNI... | 18/08/2015 - 06:39 :
" La population de Sainte Marie et celle de toutes les autres communes de la Martinique, n'ont pas besoin de vos consignes pour savoir"... moi, je dis pour qui voter." Qu'est-ce que vous nous avez apporté, à part désillusions, une perte des valeurs, la banalisation de la corruption, des affaires, des mises en examen, des injures, des insultes" Tout est dit dans ces deux paragraphes, seront-ils assez parlants, criants pour la véritable prise de conscience?

Pages