Accueil

LE RECTORAT DE LA MARTINIQUE PREND LA CTM POUR UNE BANDE D'IMBECILES

LE RECTORAT DE LA MARTINIQUE PREND LA CTM POUR UNE BANDE D'IMBECILES

   Nous voici revenus aux plus beaux temps de la colonie où des représentants de l'Etat se permettent de passer par-dessus la tête des élus(es) choisis par le peuple martiniquais pour imposer des décisions. 

   C'est ainsi que l'on apprend qu'un tout nouveau CFA dit "académique" vient d'être créé au lycée professionnel Dumas JEAN-JOSEPH et a été inauguré par le Préfet et le Recteur alors même que la Formation professionnelle dépend de la CTM (Collectivité de Martinique). Et cela est ainsi dès les premières lois de décentralisation qui ont transféré cette compétence aux régions dans les années 1980.
   Mais il y a mieux : ce nouveau CFA utilisera le matériel fourni par la...CTM pour assurer la formation des apprentis. Cela revient carrément à prendre les élus du peuple martiniquais carrément pour des imbéciles ou des moutons. Pourtant, les conseillers territoriaux n'ont eu de cesse d'être alertés depuis des mois et des mois sur une autre problème lié au monde de l'éducation, celui du Pôle Martinique de l'Université des Antilles. En effet, le recteur est chancelier de l'Université et a pour mission, entre autres, de veiller à la bonne marche de celle-ci. Or, les élus du Pôle Martinique se battent pour empêcher que le campus de Schoelcher ne soit dépouillé d'un nombre considérable de postes d'administratifs et d'enseignants au profit du Pôle Guadeloupe, chose équivalant à environ 7 millions d'euros.
   Or, bien que sollicité sur cette question, le Recteur de Martinique n'a jamais ouvert la bouche ni levé le petit doigt pour appuyer les justes demandes du Pôle Martinique.
   Fort de ce mutisme rectoral et, hélas, de celui des élus martiniquais, voici que le Pôle Guadeloupe veut maintenant pousser le bouchon encore plus loin en réclamant rien moins que...70% du budget de l'université. Le coup de force que viennent donc de faire recteur et préfet de la Martinique en créant ce nouveau CFA en violation des lois de décentralisation est exactement du même tonneau.
   Les élus (es) martiniquais n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux-mêmes !... 

Pages