Accueil

Le richissime restaurateur et la lingère pressurée

Le richissime restaurateur et la lingère pressurée

Anna était lingère pour le restaurateur Marc Veyrat, l'un des plus célèbres de France. Elle a travaillé plus de soixante heures par semaine, sans toucher le moindre revenu supplémentaire, ni repos compensateur, et sans jamais subir de visite médicale. Lorsqu'elle est devenue trop fatiguée, le cuisinier l'a licenciée. Le tribunal des prud'hommes d'Annecy l'a condamné en 2001 pour licenciement «sans cause réelle et sérieuse». Puis la chambre sociale de la cour d'appel de Chambéry a ajouté cette année des dommages et intérêts pour les heures supplémentaires et les repos compensateurs. Au total, Marc Veyrat doit payer plus de 250 000 euros. Il s'est pourvu en cassation.