Accueil

Le Rouge-Vert-Noir n'est pas un drapeau régional

Le Rouge-Vert-Noir n'est pas un drapeau régional

 Que ceux qui dès le départ (OJAM en 1958) ont promu, défendu, valorisé le drapeau rouge-vert-noir et n'ont cessé de le faire depuis, passant le flambeau à des militants plus jeunes, s'insurgent contre le concours de drapeau et d'hymne mis en place par la CTM, est tout à fait compréhensible. Normal même ! 

   Le drapeau rouge-vert--noir, dès que ces trois couleurs furent brandies dans les bandeaux que portaient certains insurgés de 1870, fut un drapeau NATIONAL. Pas un drapeau régional, un vague emblème folklorique que l'on accole au drapeau français et européen au fronton des édifices publics. Cela signifie donc que toute personne qui défend le drapeau Rouge-Vert-Noir est dans une logique de souveraineté nationale pour la Martinique et donc d'indépendance. Le fait donc qu'il ait été adopté dans les années 80 par le PPM est une imposture.
   Imposture qui continue aujourd'hui chez toutes celles et tous ceux qui, sur les ondes ou les réseaux sociaux, poussent des cris d'orfraie face au concours de la CTM, s'indignent, vitupèrent etc...alors que ces mêmes personnes ne sont nullement indépendantistes. Ce sont ces même personne qui ont voté à 75% contre cette poussière d'autonomie qu'est l'Article 74 !
   Un non-indépendantiste qui se réclame du rouge-vert-noir cherche, en fait, à transformer ce dernier en emblème régional comme celui de la Bourgogne ou de la Vendée. C'est-à-dire à détruire la signification profonde de ce drapeau. Si les anti-indépendantistes étaient sérieux, ils auraient dû tout au contraire applaudir au concours de la CTM.  Cette dernière veut un drapeau régional pour les manifestations sportives et culturelles hors de la Martinique, c'est tout ! Il n'y a pas de quoi faire tout ce raffut et les tollés d'indignation émanant d'anti-indépendantistes sont tout simplement grotesque.
   Vous ne pourrez vous réclamer du drapeau ROUGE-VERT-NOIR que du jour où vous cesserez de voter en masse pour des politiciens qui n'ont aucune envie d'amener la Martinique à la souveraineté nationale. Aucun (e) des députés (ées) et sénateurs (trices) que vous avez élus (es) dernièrement ne la réclament. Donc, arrêtez votre cinéma ! Le carnaval, c'était il y a deux mois...

Pages