Accueil

LE VANUATU VEUT BANNIR DE SES ILES LA JUNK FOOD OCCIDENTALE

Par Majda Abdellah http://mashable.france24.com/
LE VANUATU VEUT BANNIR DE SES ILES LA JUNK FOOD OCCIDENTALE

La province de Torba au Vanuatu souhaite devenir la première province des îles pacifiques à devenir 100% bio, rapporte le Guardian. Des élus locaux défendent la réduction des importations des produits alimentaires occidentaux transformés.

Hamburgers, frites huileuses et poulets frits s’apprêtent à disparaître de la surface du Vanuatu. Dans le nord de l’archipel du Pacifique, la province de Torba souhaite imposer des restrictions sur l’importation de tous les produits alimentaires occidentaux assimilés à de la "junk food". Objectif : valoriser une production nationale riche et biologique.

Derrière l’initiative, Luc Dini, membre du conseil touristique de Torba, qui entend agir contre "l’invasion de la junk food étrangère", comme il l’explique au Guardian. À Torba, province la plus isolée du Vanuatu, les produits importés les plus consommés sont le riz, les confiseries, les poissons pannés et les gâteaux. Et ce alors que la province composée à majorité de fermiers dispose de nombreuses ressources alimentaires locales : poissons frais, plantes, fruits et légumes.

Luc Dini a déjà lancé ses premières expérimentations dans les résidences touristiques : les voyageurs étrangers s’y voient exclusivement servir des produits locaux.

Un enjeu sanitaire

Au-delà d'un intérêt économique certain, l’enjeu est aussi sanitaire. 50 % des femmes et 36 % des hommes polynésiens sont victimes de surpoids, d'après une étude réalisée en mars 2016 par l'Imperial College of London. En 2012, 42% des enfants polynésiens étaient atteints d'obésité. Par conséquent, le nombre de maladie cardio-vasculaires et d’amputations pour cause de diabète n’en finit pas d’augmenter : dans les îles Fidji, toutes les douze minutes, un Polynésien est amputé à cause de ses problèmes de santé liés à une alimentation déséquilibrée.

"Nous ne voulons pas développer des maladies à cause de la junk food occidentale"

"Dans d’autres provinces où les gens ont adopté des régimes alimentaires occidentaux, vous voyez des jolies filles mais lorsqu'elles sourient, elles ont les dents cassées car le sucre les a abimées. Nous ne voulons pas que cela se produise ici et nous ne voulons pas développer des maladies à cause de la junk food occidentale", explique ainsi Luc Dini.

Torba se fixe également comme horizon 2019 pour devenir la première province des îles du Pacifique à l'agriculture 100 % biologique et locale. Selon Luc Duni, le gouvernement central de Port-Vila a d’ores et déjà approuvé l’initiative. Reste à voir comment les locaux et les touristes réagiront à l’adoption du régime healthy.

Post-scriptum: 
En Polynésie, l'obésité touche 38% ds hommes et 50% des femmes, selon une étude publiée en mars 2016 par l'Imperial College of London. SON OF GROUCHO, FLICKR

Pages