Accueil

Législatives : 77 Martiniquais sur 100 ne sont pas allés voter

Législatives : 77 Martiniquais sur 100 ne sont pas allés voter

   Il fallait les voir parader et leurs partisans exulter hier soir, samedi 17 juin, lors de la proclamation des résultats du deuxième tour des élections législatives en Martinique. Nos 4 candidats élus ont feint d'ignorer que 77 Martiniquais sur 100 ne se sont pas rendus aux urnes et ont célébré leur victoire comme si de rien n'était. Et nos chers journalistes se sont comme à l'ordinaire rendus complices de cette mascarade en affichant les pourcentages par rapport aux suffrages exprimés et non par rapport au nombre d'électeurs inscrits. A ce petit jeu, tel député qui a obtenu 74% des suffrages ou tel autre 68% peut paraître avoir été brillamment élu ou réélu, mais quand on rapporte les mêmes pourcentages au nombre d'électeurs inscrits, on s'aperçoit qu'en fait, ils sont dérisoires.

   Aussi quand on voit un blog écrire "Untel écrase telle circonscription !" ou "Untel remet les pendules à l'heure dans telle circonscription !", on est en droit de se demander si l'individu qui écrit ça est un parfait crétin ou bien s'il prend ses lecteurs pour des crétins. Ou des macaques. Bref...

   La vérité c'est que les 3/4 des Martiniquais n'ont pas jugé bon de se déplacer pour aller offrir une "tot" comme on dit en créole c'est-à-dire une sinécure à des gens qui, pour la plupart sont des absentéistes, des fainéants et des incultes, tous partis politiques confondus. Quand on voit une affidée de tel candidat déclarer à la télé qu'il y a eu un renouvellement de génération et quand on voit ledit candidat citer FANON et le fait que chaque génération doit assumer son destin, on ne sait pas s'il faut se tordre de rire ou pleurer. Il n'y a eu aucun renouvellement car l'écrasante majorité des seuls 23% qui sont allé voter sont des électeurs de plus de 50 ans. La jeunesse martiniquaise, elle, n'est pas allée voter ! Il suffisait de se placer à l'entrée des bureaux de vote de n'importe quelle commune dans n'importe quelle circonscription pour se rendre compte que les électeurs de vingt, trente, voire quarante ans étaient rares, très rares même.

   Donc, il faut aussi repréciser l'affirmation qui sert de titre à cet article comme suit : les électeurs de plus de 50 ans ont réélu ou élu les mêmes politiciens et politiciennes que l'on voit dans le paysage martiniquais depuis des décennies. On dira, certes, que cela correspond à la courbe démographique de la Martinique, mais cela n'en reste pas moins grave car les candidatures nouvelles ou novatrices, les nouveaux visages ont été balayés dès le premier tour avec des scores insignifiants. La Martinique vieillit inexorablement et les élus quinquagénaires ont beau essayer de se faire passer pour des jeunes, ils ne trompent que ceux qui le veulent bien.

   Reste à savoir à présent comment la bande des 4 se positionnera face au régime ultra-libéral d'Emmanuel MACRON et les lois qu'il prépare contre les droits des travailleurs, des précaires, des chômeurs et des exclus...

Pages