Accueil

Législatives dans le Nord : faire un choix pragmatique et réaliste

Nady NELZY-ODRY
Législatives dans le Nord : faire un choix pragmatique et réaliste

Le député du Nord de la Martinique sait-il seulement que cet ouvrage remarquable mis en place au Précheur  , ne dessert aucune commune ?

Quand vous empruntez la Nationale 2, et quelle que soit la direction, ou vers la ville capitale, ou vers les totems de la ville martyre, la traversée de Fond Lahaye constitue un véritable dilemme, car l'engorgement que ce flux régulier et ininterrompu de piétons entre les deux bords, les sorties des véhicules, de votre droite, de votre gauche, provoquent embouteillages et pollutions en tous genres une situation qui n'a cessé depuis trente ans et qui ne fait  qu’empirer. 

Pourtant à  chaque période électorale, on promet aux habitants du Nord Caraïbe, des ponts, des viaducs, des toboggans routiers que sais-je encore ?

Mais en vérité, aucune mesure sérieuse n’a été prise pour solutionner ce qui constitue un véritable problème pour les habitants du nord, et ceux de Fond Lahaye en particulier. Non que cela ne soit impossible, il n'y a qu'à voir l'ouvrage exceptionnel et d'une grande modernité mis à disposition des Préchotins pour traverser une rivière, l'évaluation financière n'a pas demandé trente ans de réflexion.

Certes un ouvrage d'art à Fond-layé, qui relierait le Nord Caraïbe au reste de l’île, demande un investissement intellectuel important aux porteurs de projets mais scientifiquement, écologiquement et économiquement aujourd'hui nous savons que tous ces aspects sont maîtrisables. La nuisance réduite face à l'alternative idéologiquement privilégiée, c'est la vision juste et sérieuse pour le désenclavement du Nord que nous devons avoir.

Mais qui peut porter ces projets innovants et si importants pour le Nord ? La question va au-delà du vote clientéliste  pour des élus  se mettant en spectacle dans une zoumba déchaînée sur un stade de foot. Non que la zoumba et le rhum ne soient des empêcheurs, mais si nous acceptions dans ces moments cruciaux la légèreté et  la frivolité dont a fait montre durant toute la mandature qui vient de s’écouler le député du Nord en place, cela reviendrait à dire que nous gens du Nord, nos revendications et nos aspirations  ne dépassent pas la danse, le rhum et le foot. 

Le député du Nord que nous envisageons  est en capacité de présenter et de suivre un projet tel qu'un ouvrage d’art, il a non seulement en lui l'obsession de voir grandir le Nord de la Martinique,  mais jusqu’au-boutiste, il  possède le savoir et  les outils juridiques pour défendre sur les bancs de l'Assemblée Nationale, notre Martinique qui en a tant besoin

Pour en revenir au Précheur, le député du Nord  en place qui vit à Sainte Marie que sait-il du Précheur ?  sait-il seulement que ce pont que chacun appelait de ses vœux ne dessert aucune autre  commune ? 

Pas certain,  nous le voyons si rarement, voire Jamais  Et puis , pendand cinq ans, qu'a-t-il fait au juste pour Sainte Marie une si grande ville du Nord et sa conurbation ?

Nous tous de la Martinique, nous aimons particulièrement cette partie de l'île où l'océan Atlantique en plus de sa belleté, nous apporte cette énergie vitale dont chacun de nous a besoin. Cessons de nous voiler la face et n'ayons pas honte de nos erreurs. Nous savons que les préoccupations d'hier, n'ont plus voix au chapitre, le plus important pour notre pays Martinique est de la rééquilibrer. Ce qui nous porte désormais est l'Environnement, l'agriculture et notre alimentation, la formation pour chacun de nous et la tradition car nous sommes berceau de cette île.

La question de l'écologie n’est pas capitale seulement pour les autres. Le Nord porte cette responsabilité.

Le 11 Juin et le 17 juin prochain pour l'investiture  d'un député aux élections législatives, faisons un choix pragmatique, réaliste, utilitaire, Votons pour un candidat qui sait de quoi il parle quand il devra aborder à l'Assemblée Nationale des questions de fond

Votons Louis Boutrin

Laissons le danseur de Sainte Marie danser, la zoumba ,  laissons le promouvoir notre boisson nationale , ce n'est pas si mal après tout

Gens de Sainte-Marie et des autres communes du Nord, LEVE ! Regardons vers l'avenir, protégeons notre région avec de véritables capitaines de l'esprit et de l'entreprise pour une  fierté technique et politique.

Pages