LEGISLATIVES : UN DEPUTE POUR QUOI FAIRE ?

LEGISLATIVES : UN DEPUTE POUR QUOI FAIRE ?

Pour les élections législatives qui s'annoncent, fut organisée   le 12 mai  dernier  à la Paillote du Carbet , une soirée politique fort intéressante avec le meeting de Louis BOUTRIN de Martinique Écologie. Avec lui, en soutien pour ce premier rendez-vous, des personnalités de notre monde politique, CNCP, MIM, PALIMA, PCM , RDM, MARTINIQUE ECOLOGIE

Une rencontre nécessaire pour les habitants du Nord afin de placer le curseur et cerner au plus près la personnalité du candidat à la députation, pour la région nord. 

En Martinique, à propos des présidentielles, la forte abstention et les 30.000 voix pour Le Front National, ont donné le ton et l'on peut présumer de l'implication de nos élus face à la population.

Pourtant les 10 et 17 juin prochains, les électeurs de Martinique seront conviés aux urnes pour les élections législatives et il convient d'ors et déjà  de faire groupe autour du candidat Louis Boutrin  qui saura représenter le Pays Martinique et ses besoins d'aides de la part de l’État.

Pourquoi lui plus qu'un autre me direz vous ? C'est que depuis 15 jours, la France de l'Hexagone est en ébullition, chacun cherche à retirer son épingle du jeu par ces petits lapinismes et ces grandes lâchetés  bien connus chez nous.

Car bien sûr, ici même, de la part de nos politiques ,  aucune  déclaration officielle, sinon des « bruits » plus ou moins assourdissants .

On a pu entendre les tambours de la Présidente du Parti Régionaliste Martiniquais, inexorablement attirée par la République en Marche, elle s'est vu poussé des ailes, car il fallait une martiniquaise pour expliquer à monsieur le Président le véritable sens de la colonisation et son crime contre l'humanité .

La seconde personnalité  martiniquaise est si je puis dire le Bayrou noir du  MODEM Martinique. L'homme est enseignant dans le primaire     , conseiller municipal pour la ville de Schoelcher ,  peut-être bien ex syndicaliste du FSU

Mais qui sont-ces gens , qui représentent-ils exactement pour la Martinique  ???

Je ris de ma question  car elle me renvoie à une autre, posée  et qui m'avait bien amusée. 

Alors que Raphaël Confiant et Louis Boutrin avait écrit un ouvrage sur les dangers du chlordécone, la terre empoisonnée par ce pesticide provoquait déjà bien des maladies auprès des cultivateurs, le célèbre journaliste  d' OPENSOFT SYSTEM, face  au professeur Belepomme, avait pris un ton naturellement  au dessus de la moyenne  pour demander

  « Qui vous a demandé de venir  vous occuper des pesticides à la Martinique ?  » 

Le scientifique l'avait regardé quelque peu surpris,  mais poli, il avait continué son explication

A mon tour,  je demande à Madame du PRM et au monsieur du Modem de Martinique, quels sont leurs projets politiques pour notre île, y a t-il eu un consensus avec d'autres politiques martiniquais ? Qui représentez-vous à la Martinique ?

Pas de réponses bien sûr !

Chacun part en ordre dispersé, comme si en l'Autre Bord , on attendait la Martinique pour prendre telle ou telle décision .

 

 

Mais  à l'heure où ici , nous tentons de nous faire entendre et de nous faire respecter, il paraît judicieux que dans les rangs du Parlement, les élus qui nous représentent soient aussi des techniciens de formation en capacité de participer à la conceptualisation des lois, de veiller à leurs applications; d' optimiser la mise en œuvre des politiques publiques.

Lorsque Louis Boutrin réclame pour la Martinique un « nouveau souffle », il s'agit là d'un travail de construction qui implique l'élu dans une évaluation de l'existant puis dans la modernisation de la  gestion et de l'innovation

Nous qui vivons sur le littoral , sur les terres qui bordent l'océan Atlantique et la Mer Caraîbe, nous le savons mieux que quiconque. Le Nord est une terre d'exception, elle a besoin d'hommes de terrain, pour valoriser ses atouts.

L'emploi et la formation sont  les principaux axes qui méritent l'attention particulière d'élus rompus à la chose  politique et sociale .

Aujourd'hui, l'Agriculture à la Martinique sera moderne ou ne le sera pas. La mutation du monde agricole est marquée par des évolutions que nous devons prendre en compte. On ne peut donc faire l’économie d'un élu en phase avec notre temps présent et la réalité du terrain

Pour toutes ces raisons, les législatives qui vont avoir lieu en juin prochain ne peuvent faire l'objet de prises de position sur un homme mais bien sur un candidat capable de défendre notre région

 

 

Pages