Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Préservons le Patrimoine Naturel de la Baie de Fort-de-France !

LES FUGITIFS DE LA CONCERTATION

http://preservonslabaiedefortdefrance.blogspot.com/

La mobilisation a permis de modifier la première phase des travaux pour le respect de l'environnement (pas de destruction de coraux, pas de mangrove artificielle). Pour la deuxième phase, il fallait attendre les résultats d'études supplémentaires prévus en juin 2015 . Mais depuis... rien !! Pourquoi Serge Letchimy qui est chargé des concertations, le Préfet et le Directeur du Port fuient-ils la concertation ?

Une première phase sans danger pour l'environnement
Suite à la mobilisation contre la destruction des coraux, les autorités (Région, Préfecture et Grand Port) ont choisi de réaliser lapremière phase sans massacrer les coraux, ni draguer, ni créer demangrove artificielle,... C'est la preuve que le port peut être agrandi sans détruire les coraux !
Page du site web du Grand Port
 
Modifier cette première phase a permis le rejet de notre demande de suspension par la Justice. Car pour suspendre des travaux, il faut que les conditions d'illégalité et d'urgence soient réunies. En renonçant à détruire les coraux dans l'immédiat, c'est-à-dire courant 2015, ils ont échappé à la suspension des travaux.
Extrait du verdict rejetant la suspension. Notons que la condition d'illégalité n'est pas discutée !
 
Et pour la deuxième phase ?
La deuxième phase est la plus importante (9 ha contre 3 ha pour la première phase). Le Directeur du Port nous avait affirmé que cette extension serait réduite de 9 à 3 ha, mais aucun document officiel ne l'atteste...Pawol an bouch pa chaj...
Le choix des modalités de la deuxième phase dépendait, selon le Grand Port, d'études supplémentaires qui étaient censées être terminées en juin 2015.
En juin, nous avons été informés que les études avaient du retard et que les résultats seraient prêts pour septembre.
En septembre: pas de nouvelles...
En octobre: le directeur du grand Port est en déplacement hors du département...
Novembre , c'est demain...
Et 2016 arrive à grands pas.
 
Pourquoi fuir la concertation ?
Peut-être parce que le verdict ne leur permet pas de détruire les coraux en 2015. Mais le champ est libre pour massacrer l'environnement en 2016 !!Peut-être jouent-ils simplement la montre ?
Extrait du verdict rejetant la suspension. Ce verdict permet le prélèvement de "matériaux sous-marins" en 2016 .
C'est pourquoi nous devons rester mobilisés et signer la pétition !
 
Nous avons déposé deux requêtes: une annulation et une abrogation. Le combat continue...

A PARTAGER SANS MODÉRATION !! 

 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages