Accueil

LES MARTINIKANERS PIRES QUE LES AFRIKANERS ?

LES MARTINIKANERS PIRES QUE LES AFRIKANERS ?
 
     Après avoir instauré pendant plus d'un siècle un régime féroce d'apartheid en Afrique du sud, les Afrikaners ont fini par baisser la garde.
   Grâce au courage des combattants noirs de l'ANC, grâce à la détermination de Nelson MANDELA et de ses compagnons, grâce aussi à la prise de conscience d'une fraction de la communauté blanche. Les Afrikaners sont les descendants des colons hollandais qui ont envahi l'Afrique du sud à compter de la fin du 18è siècle et qui après plusieurs défaites retentissantes face au peuple zoulou, ont réussi finalement à coloniser ce pays. Ils furent rejoints au siècle suivant par des colons anglais et français (majoritairement des protestants).
   Plus borné, plus obtus, plus raciste qu'un Afrikaner, il n'y avait pas !
  Mêmes les Blancs du sud des Etats-Unis (Alabama, Mississipi etc.) étaient "moins pires" qu'eux alors que tout un chacun connaît l'ampleur des crimes qu'ils ont commis contre les Noirs américains, en particulier les tristement célèbres lynchages. Personne n'aurait donc imaginé une seule seconde qu'un jour, ces champions du monde du racisme et de l'oppression mettraient un genou à terre. Pourtant ils en furent bel et bien contraints !
   Le pouvoir a été rendu aux Noirs, des Commissions "Vérité et Réconciliation" ont vu le jour et leurs turpitudes ont été publiquement étalées sans qu'ils puissent rien faire pour s'y opposer. Certes, ils ont réussi à conserver jusqu'à ce jour les meilleurs terres agricoles, les usines et les commerces, mais petit à petit, une classe entrepreneuriale noire a vu le jour et elle ne cesse de s'affirmer. Les Afrikaners savent qu'ils ont perdu la partie et que le mieux pour eux est de composer avec la majorité noire d'Afrique du sud.
   Or, à la Martinique, les Martinikaners (dits "Békés" en langue créole) ne veulent rien entendre !
 Réfugiés dans leur ghetto mono-racial du Cap Est, ils continuent imperturbablement à jouer aux "Maîtres de la Martinique" plus d'un siècle et demi après l'abolition de l'esclavage. Eux aussi détiennent les meilleurs terres et l'essentiel des grandes entreprises, eux aussi constituent une petite minorité obsédée par la pureté de leur sang. Mais contrairement aux Afrikaners, les Martinikaners semblent sourds et aveugles. Ils refusent de regarder la réalité en face et croient intelligent de ruser avec les Noirs en offrant risettes et sucettes à ces derniers parmi lesquels, hélas, on trouve encore beaucoup trop de "tèbè" pour marcher dans ces combines.
   Attitude suicidaire s'il en est qui, un jour ou l'autre, s'ils ne se décident pas à prendre exemple sur leurs cousins afrikaners, risque de leur être fatale... 

Pages