Accueil

"Les Ténèbres extérieures" au Festival Culturel de la ville de Schoelcher

"Les Ténèbres extérieures" au Festival Culturel de la ville de Schoelcher

    Sous la houlette de José ALPHA, chargé de mission "Culture" à la ville de Schoelcher et de Judes DURANTY, responsable de la bibliothèque municipale avec l'appui de Christine ALIKER, adjointe au maire chargée de la culture, une semaine d'hommage est organisée autour d'Haïti, de son histoire et de sa culture. Cette focalisation sur la première république noire de l'ère moderne se déroulera d'ailleurs tout au long de l'année 2018. Il s'agira, comme l'a précisé C. ALIKER, de changer la vision, souvent négative, qu'ont beaucoup de Martiniquais de ce pays

   Ce vendredi 06 juillet, le conférencier invité était Raphaël CONFIANT, auteur d'un roman sur le dictateur François DUVALIER, alias PAPA DOC, roman intitulé "Les Ténèbres extérieures" publié aux éditions ECRITURE en 2008. Après avoir brossé à grands traits l'histoire d'Haïti, l'auteur a montré comment un tel régime avait pu se mettre en place, dévoyant l'idéologie de la Négritude et instaurant une tyrannie noiriste qi a plongé Haïti dans les ténèbres pendant près de quatre décennies puisqu'à PAPA DOC succéda son fils, Jean-Claude, alias BABY DOC. Furent évoqués les Tonton-Macoutes et les Fillettes-Lalo (pendant féminin des premiers), la sinistre prison de Fort-Dimanche où les anti-duvaliéristes étaient torturés et parfois assassinés, le système de la Présidence à vie, l'utilisation du vaudou par PAPA DOC, la résistance des opposants audit régime et la mort tragique du grand écrivain Jacques-Stephen ALEXIS racontée dans le roman de CONFIANT, la déforestation et la catastrophe écologique qu'a subi l'île dès le 19è siècle etc...

   Une soirée au cours de laquelle le public, dans lequel on comptait des Haïtiens, posa moult questions, beaucoup cherchant à savoir si Haïti commençait ou non à sortir des ténèbres c'est-à-dire d'une situation de non-développement qui oblige la population à émigrer partout à travers le monde, cela jusqu'au Chili récemment...

Image: