Accueil

Les vrais (et toujours) maîtres de la Martinique

Les vrais (et toujours) maîtres de la Martinique

   Le Groupe Bernard HAYOT vient donc de racheter un hypermarché des mains du Groupe HO-HO-HEN (Chinois martiniquais) dans la commune du Robert, la 4è de la Martinique en termes de population comme on ne le rappelle pas assez. Simple péripétie ou redistribution des cartes entre magnats de la grande distribution, pensera-t-on. Erreur !

   En fait, il fut un temps pas si lointain où les cartes étaient plus ou moins bien distribuées dans ce secteur économique : Galéria et Rond-Point (mulâtre), Géant (chinois), Landy et Annette (noir), Carrefour (béké) etc. Et puis, brusquement, les choses ont viré de bord et les Békés, en particulier le Groupe Bernard Hayot, se sont mis à construire (Génipa) ou à racheter leurs concurrents à tours de bras. Le point d'orgue fut la construction du Centre Commercial de Génipa sur une partie de la mangrove de la plaine de Rivière-Salée contre laquelle l'ASSAUPAMAR s'est vaillamment battue. Mais en vain !

   La stratégie est désormais claire : ramener à plus ou moins long terme la totalité de la grande distribution dans le giron des Békés. Quand on sait que le Groupe GBH jouit du statut de "grossiste-importateur", ce qui lui permet de répartir les budgets de coopération commerciale octroyés par les fabricants nationaux entre les différentes enseignes qui distribuent leurs produits, on est en droit de sourire de ce qu'écrit à ce sujet l'Autorité de la Concurrence :

   "Ainsi GBH s'est engagé à ce que les budgets de coopération commerciale soient alloués entre les magasins qu'il détient et ceux de ses concurrents sans discrimination e sur la base de critères commerciaux transparents, objectifs et vérifiables."

   C'est véritablement "un conte de fées au royaume du Capital" comme l'écrit joliment l'économiste Michel BRANCHI dans l'hebdomadaire "JUSTICE"...

Image: 

Pages