Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

L'EXCUSE FACILE DE L'ALIENATION CULTURELLE

 L'EXCUSE FACILE DE L'ALIENATION CULTURELLE

   Les Asiatiques sont cent fois plus aliénés que les Noirs. Aliénés au monde occidental s'entend.

   En outre, ils n'ont même pas d'excuse ! Car ils n'ont subi ni la Traite ni l'Esclavage ni la Déshumanisation qui en a découlé. Les Noirs, eux, au moins, ont une excuse. Ainsi, en Chine, si un jeune chirurgien qui vient d'achever ses études veut s'enrichir rapidement, il lui suffit d'ouvrir une clinique pour débridage des yeux. Dans ce pays 1 milliard et demi d'habitants, il y a une opération de ce type toutes les...5 minutes !!! En Corée du Sud, ladite opération est offerte comme...cadeau ou récompense aux jeunes filles qui viennent de réussir à l'équivalent du baccalauréat.

   L'Asiatique n'aime pas ses yeux bridés. L'Occident lui a enfoncé dans la tête qu'avoir des yeux ronds, c'est mieux.

 

 

   Mais il va plus loin encore : l'Occident lui a dit qu'il a une trop petite taille. Il va alors subir une opération beaucoup plus lourde que le débridage des yeux qui consiste à scier l'os des deux jambes, à introduire une barre de fer entre les deux parties et à attendre que la chair pousse dessus. 6 mois d'hospitalisation au bas mot ! Deux ans à avoir des douleurs à chaque pas. Parfois de graves complications post-opératoires. Tout cela pour avoir la soi-disant bonne taille, celle de l'Occidental. Le célèbre Dr BAI exerçant à Shanghai précise ceci :  

   "Les vis des broches sont resserrées tous les jours pendant les quatre premiers mois afin d'étirer progressivement la jambe.

"Il faut quatre mois pour gagner entre 6 et 8 cm", explique à l'AFP le chirurgien. Ensuite, entre le 5e et 8e mois, l'os qui a poussé se renforce. Les patients commencent à marcher."

   Mais ce n'est toujours pas assez : sa mâchoire est trop carrée, lui a seriné l'Occident. Il va donc la encore la faire scier et raboter, profitant au passage pour raboter aussi les pommettes un peu trop saillantes. 4 mois sans pouvoir avaler quoi que ce soit. Alimentation à l'aide de seringues.

 

   https://www.lexpress.fr/styles/beaute/en-coree-du-sud-la-chirurgie-plastique-de-la-machoire-fait-des-emules_1252045.html

 

   Ouf ! Terminé alors ? Oh, que non ! Et les cheveux alors ? Trop lisses ! Il faut les permanenter et les boucler. Trop noirs ! Il faut les teindre en blond ou en roux. Enfin, voilà terminée cette (coûteuse : 7.000 euros pour le seul l'allongement des jambes) métamorphose ! Eh non, les gars ! Z'avez oublié quelque chose. Faudra remonter sur le billard pour le...nez. Oui, votre nez ! Il est à la fois trop court et trop aplati. Un bon chirurgien vous fera un "nez Tour Effel", selon l'expression usitée en Asie, en deux temps trois mouvements.

 

 

    Si tout cela n'est pas de l'aliénation culturelle, alors on ne sait pas ce que signifie cette expression.

   Quant à l'Indien, c'est encore plus comique : une société américaine de vente de produits éclaircissants la peau, produits pour femmes, a été informé des nombreuses plaintes de femmes indiennes se plaignant que leurs maris utilisaient ladite crème à leur insu. On imagine la scène : madame vient de prendre sa douche et sort de la salle de bain ; elle va s'habiller dans la chambre ; monsieur qui sirote son thé matinal à la cuisine se rend à pas de loup dans la salle de bain, attrape la crème de madame et se la passe prestement avant de regagner la cuisine comme si de rien n'était. Sauf qu'à force ce petit jeu a fini par être découvert et que les mesdames s'en sont plaintes. Qu'à cela ne tienne ! La société américaine a lancé sur le marché des produits éclaircissants pour homme également et c'est comme ça que l'Inde est devenue le plus gros marché pour ce type de produit. Loin, très loin devant l'Afrique noire.

 

 

   Si cela n'est pas de l'aliénation, on ne sait pas ce que sait.

   Or, ladite aliénation a-t-elle empêché la Chine de devenir la 1è puissance mondiale ex-aequo ? A-t-elle empêché le Japon d'être la 3è ? A-t-elle empêché l'Inde de devenir la 6è et même de dépasser son ancien colonisateur, l'Angleterre ? A-t-elle empêché la Corée du Sud d'être la 9è ? La réponse est bien évidemment : NON. Nous roulons dans des Toyota (japonaises), utilisons des smartphones Samsung (coréens) et utiliseront bientôt la 5G (chinoise). Et l'Inde comme ces trois pays envoie des satellites dans l'espace !

   Conclusion : l'argument de l'aliénation utilisé par beaucoup de pseudo-intellectuels noirs pour justifier la situation catastrophique du Noir dans le monde actuel est NULLE ET NON AVENUE. C'est une tarte à la crème, une excuse facile, un leitmotiv bêtifiant. L'aliénation n'empêche pas de résoudre des équations. La preuve : les Asiatiques et les Indiens. La preuve aussi : les sept brillantissimes mathématiciennes noires américaines qui, dans les années 70, contribuèrent au lancement des navettes APPOLO n'avaient pas de cheveux "nappy" ni de "locks".

   Au fait, pourquoi cette aliénation n'empêche-t-elle pas les Noirs américains, qui sont 17% de la population des Etats-Unis, à être 90% des joueurs de basket de la NBA ? 100% des finalistes du 100m aux Jeux Olympiques ? Sans même parler de la musique, de la danse, de la télévision et du cinéma qui sont truffés de Noirs. Donc, si on comprend bien, l'aliénation empêche de résoudre des équations, mais elle n'empêche pas de taper sur un ballon ou sur un tamtam. L'explication (/excuse) facile sera de dire que ce sont les seuls domaines qui sont laissés au Noirs. Marre de cette sociologie à deux balles complètement déresponsabilisante !

   La responsabilité consiste à cesser tout ce batelage pseudo sociologico-psychologique, toutes ces âneries sur les cheveux et la de couleur de peau pour se mettre au travail comme l'ont fait les Asiatiques et les Indiens. Arrêtez de vous cacher derrière cette tarte à la crème qu'est l'aliénation ! FANON et son "Peau noire, masques blancs", c'était en 1952 c'est-à-dire il y a plus demi-siècle. Arrêtez de vous complaire dans l'entertainement : musique-danse-sport-cinéma-mode !

   Les Chinois s'en foutent que l'ingénieur qui travaille dans telle usine nucléaire se soit fait débrider les yeux. Les Indiens s'en foutent que l'astrophysicien qui travaille dans tel centre spatial se passe de la crème blanchissante sur la peau. Les Sud-Coréens s'en foutent que le concepteur de smartphone dernier cri se soit fait refaire le nez ou la mâchoire.

   Donc, vous aussi, faites pareil, mettez-vous au boulot et vous verrez que le monde entier vous respectera comme il respecte les Asiatiques !...