Accueil

Lilyan Kesteloot, compagne de route de la littérature africaine, n'est plus

Bios Diallo
Lilyan Kesteloot, compagne de route de la littérature africaine, n'est plus

   Lilyan Kesteloot, grande spécialiste des littératures africaines est décédée. Seulement aujourd'hui elle cesse de parler des cultures africaines. Pionnière et parmi les plumes ayant révélé la richesse et force des lettres africaines. Tous ceux qui sont passés, ou se sont intéressés aux littératures et cultures africaines lui doivent une référence, un éclairage sur telle ou telle chose. De sa thèse de 1961, devenue la classique Anthologie Négro-africaine, à ses travaux à l'IFAN, ses nombreuses études ciblées sur tel ou tel auteur : Césaire, Senghor... font d'elle une icône plus connue dans les universités et africaines qu'en Belgique! 

 

   Première à s’intéresser au corpus de littérature francophone africaine, elle a ouvert des voies.
   J'aurai la chance de la rencontrer en 1997 à Paris, autour de sa préface accordée à Issagha Correra pour son livre "L' Épopée de Samba Gueladio", puis à d'autres occasions en France et au Sénégal. Ici des photos (votre serviteur, Wole Soyinka, Raphael Ndiaye, Lyonel Trouillot, Stanislas Adotevi) lors de l'hommage à Alioune Diop en 2010 à Dakar. Elle continuait de marteler ses convictions sur l'Afrique et ses potentialités littéraires et culturelles à respecter ! Si elle avait pris certaines distances avec la nouvelle génération, comme le souligne Kangni Alem, elle s'était par contre beaucoup investie dans des études socio-anthropologiques sur différents peuples, sérère, peul, wolof... Et ces travaux concis et produits pour l'IFAN seront là pour mémoire. C'est donc une militante de conviction qui s'en va, que la terre lui soit légère.
Image: 

Pages