Accueil

L'intériorisation de la domination occidentale

   La Chine est en passe, si ce n'est déjà fait, de devenir la première puissance économique mondiale. Le Japon est la troisième et la Corée du Sud la 8è. Sur un total mondial de 197 pays reconnus par l'ONU. Pas mal du tout ! Il est vrai que ni Chinois ni Japonais ni Coréens n'ont été mis en esclavage pendant des siècles par les Européens, même si ces derniers ont établi au 19è siècle des têtes de ponts dans leurs pays, Hong-Kong en étant l'exemple le plus connu. Rien à voir en tout cas avec ce qu'ont subi et continuent de subir la plupart des pays africains, arabes, l'Inde et le Sud-est-asiatique ou encore l'Amérique du Sud et la Caraïbe.

   On est donc en droit de penser que Chinois, Japonais et Coréens, n'ayant pas subi le lavage de cerveau auquel ont eu droit ces peuples, seraient indemnes de ce que l'on ne peut que nomme l'aliénation au monde occidental. Or, il n'en est absolument rien : les cliniques qui font le plus d'argent dans ces trois pays sont celles qui...débrident les yeux !!! Sans compter celles qui font une opération beaucoup plus lourde consistant à allonger les jambes des femmes en sciant celles-ci pour y ajouter des prothèses. Bref, l'Asiatique moyen est complexé par ses yeux bridés et sa petite taille, même s'il n'a jamais été ni colonisé ni mis en esclavage et cela exactement comme le Nègre qui a honte de ses cheveux crépus et de sa peau noire. Et certains pays ont beau être hyper-développés et damer le pion à nombre de pays "blancs", rien n'y fait ! Les complexes demeurent...

   Regardez la vidéo ci-après ! Même le plus militant d'entre nous, le plus anticolonialiste ou anti-impérialiste, s'imaginera spontanément que la femme asiatique qui vient récupérer l'enfant qui dérangeait son papa pendant une interview n'est autre que sa nounou. D'autant que cette dernière arrive avec un deuxième enfant dans une poussette. Or, cette Asiatique n'est pas une nounou, mais l'épouse de cet homme blanc !!! Maintenant, imaginons l'inverse : un homme asiatique (ou noir ou arabe ou sud-américain ou indien) en train d'être interviewé et qui est dérangé par un enfant qu'une femme blanche se précipite pour récupérer. Personne n'imaginera une seule seconde que cette femme est la nounou de l'enfant ! On présumera immédiatement qu'elle est la femme de l'homme interviewé.

   Ce syndrome a un nom : l'intériorisation de la domination occidentale...

Pages