Accueil

Lybie : 120.000 morts plus tard, ils parlent de "crime contre l'humanité"

Lybie : 120.000 morts plus tard, ils parlent de "crime contre l'humanité"

   Il y a quelque chose d'à la fois indécent et comique dans la (feinte) indignation des Occidentaux devant les images de CNN montrant une vente à la criée de migrants négro-africains en Lybie. La France est même montée sur ses grands chevaux en parlant de "crime contre l'humanité". Tout ce beau monde se réjouit que ce soit la Lybie et le monde arabe en général qui soient pointé du doigt, ce qui permet de faire oublier le vrai responsable de la mort par noyade de 32.000 migrants en mer Méditerranée.

   En effet, s'il faut condamner avec la dernière énergie ce remake des pires scènes de l'esclavage et dénoncer la négrophobie qui sévit dans la plupart des sociétés arabes, il faut aussi se garder d'oublier les vrais causes de ce qui s'apparente à un véritable exode des Noirs d'Afrique. Pourquoi abandonnent-ils peurs pays par dizaines de milliers ? Pourquoi préfèrent-ils prendre le risque de traverser le Sahara, puis la Méditerranée au péril de leur vie plutôt que de rester au Sénégal, au Niger, au Mali, au Tchad, au Burkina, au Togo, au Cameroun ou au Congo ?  Telle est la vraie question !

   (Oui, le monde arabo-musulman a pratiqué des formes d'esclavage (différentes certes de celles du monde européen) durant des siècles. Non, ce monde arabo-musulman n'a jamais fait son mea culpa. Oui, il faut exiger qu'il le fasse et de la façon la plus éclatante qui soit et surtout que des réparations soient envisagées. Non, l'Essai sur l'inégalité des races humaines, Mein Kampf, les lois Jim Crow ou celles de l'Apartheid n'ont pas été écrites en arabe etc...)

   Après cette courte parenthèse, il faut donc répondre à la question posée à savoir QUI contraint les Africains à fuir leur pays ? La réponse ne souffre d'aucune contestation possible : ce sont les grandes compagnies minières, pétrolières, manufacturières et autres de l'Occident. Ce sont TOTAL, BRITISH PETROLEUM, AREVA, GECAMINES, UNITED FRUIT, MONSANTO etc...Aucune de ces compagnies n'appartient à la Lybie ou à un quelconque pays arabe ! C'est l'exploitation néocoloniale de l'Afrique noire par l'Occident, c'est la "Françafrique", c'est le franc CFA, ce sont les dictateurs africains mis en place ou soutenus par les Occidentaux qui sont les premiers responsables de ce gigantesque exode.

   Sinon, s'agissant de la Lybie en particulier, c'est l'agression militaire française conduite par Nicolas SARKOZY, qui a détruit non seulement le régime de Mouamar KHADAFI, mais carrément l'Etat libyen. Ce dernier n'existe plus ! Des factions rivales, des tribus s'y déchirent à coups de kalachnikov et de bombes et le peuple libyen souffre dans sa chair de cet état de fait puisque pas moins de 120.000 Libyens ont déjà perdu la vie. D coup, trafics de toutes sortes, kidnappings, attentats et ventes d'esclaves s'y multiplient dans le chaos le plus total, chaos créé par ceux qui aujourd'hui ont le culot de s'indigner et de parler de "crime contre l'humanité".

   Dénoncer les esclavagistes libyens, oui ! Trois fois oui ! Mais ne pas oublier qui sont les VRAIS responsables...

  

 

 

Pages