Accueil

M. Macron, condamnez tous les colonialismes, ou n’en condamnez aucun…

Tribune d’Olivier Mukuna
M. Macron, condamnez tous les colonialismes, ou n’en condamnez aucun…

« M. Macron, condamnez tous les colonialismes, ou n’en condamnez aucun  ! »… C’est en substance le sens de la tribune du journaliste Olivier Mukuna, en réponse aux propos d’Emmanuel Macron en Algérie qui ont déclenché une polémique, alors que ce dernier avait qualifié la colonisation française en Algérie de « crime contre l’humanité ».

Est-il nécessaire de le rappeler ? Nous précisons que, bien sûr, l’ensemble des membres de notre collectif n’est pas forcément en accord avec l’intégralité des propos tenus dans les tribunes que nous publions, ni avec l’intégralité des propos des personnes que nous interviewons.

Raphaël Berland


Après avoir souri devant le tollé colonialiste provoqué par le propos opportuniste de Macron sur la colonisation française [« un crime contre l’humanité, une véritable barbarie », dixit l’idole des médias couchés] et vu que d’éventuelles « excuses » a posteriori relèvent de l’inanité comme de la bouffonnerie, je souhaite transmettre à M. Macron le résumé de 5 axes programmatiques afin de vérifier la sincérité discursive du candidat-sans-programme-mais-boosté-par-des-sondages-truqués :

Monsieur Macron,

Ne perdons pas de temps et allons à l’essentiel :

1) Dans votre programme et publiquement, vous vous engagez à ce que la France cesse définitivement sa domination coloniale de 14 pays d’Afrique, sous tutelle et oppression économiques de la France via le Franc CFA (Colonies Françaises d’Afrique) ainsi qu’à démanteler les bases militaires françaises dans plusieurs de ces pays.

2) Vous saluez l’opération de « Boycott des produits français en Afrique » lancée par le Front Anti-CFA et rencontrez leurs dignes représentants (Nicolas Agbouhou, Kemi Seba, Claudy Siar, Pedro Abiscay et Thomas Alain) afin de les assurer que, « vous président », ce boycott ne sera plus nécessaire puisque le Franc CFA sera enfin jeté aux poubelles de l’Histoire coloniale.

3) Vous vous engagez à abroger les dispositions qui rendent hors-la-loi en France le mouvement BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanction) car celui-ci a justement pour objectif de faire pression sur l’Etat colonialiste et raciste d’Israël qui perpètre – tous les jours – des « crimes contre l’humanité » des Palestiniens.

4) Vous condamnez et criminalisez dès à présent les membres dirigeants du lobby pro-israélien français qui soutient et finance lesdits « crimes contre l’humanité » perpétrés contre les Palestiniens. Ces derniers ne se contenteront pas de vos « excuses » mais luttent depuis 70 ans pour en finir avec la « véritable barbarie » du système colonial israélien ; un système soutenu, sans honte et avec des « chants d’amour », par la France et ses dirigeants.

5) Vous promettez les futures déchéances de nationalité et expulsion du territoire français des généraux BHL, Finkielkraut et autres Bergé ainsi que leurs milices paramilitaires Betar et LDJ (Ligue de Défense Juive) afin de restaurer la liberté d’expression, la sécurité de l’emploi et l’intégrité physique de nombreux citoyens français qui, au contraire de vous, n’ont pas eu peur de dénoncer les « crimes contre l’humanité » perpétrés par l’Etat colonialiste et raciste d’Israël.

Dans l’attente d’aucune réponse de votre part, je vous prie d’imaginer la tension du majeur de ma main droite en concluant cette courte missive.

Olivier Mukuna
Bruxelles, le 17 février 2017
(source / publié avec l’aimable autorisation de l’auteur)

Pages