Accueil

Maires PPM, réglez vos cotisations au SDIS !

   Dès mardi, les pompiers et autres personnels du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) vont entamer un mouvement de grève dont on espère qu'il n'impactera ni la population ni la CTM comme ce fut le cas de celle d'il y a quelques mois (février). Chacun se souvient, en effet, que nos pompiers avaient organisé une "opération-môlôkoy" et brûlé des caisses sur la voix publique à Fort-de-France avant de monter à Plateau-Roy, un cercueil sur les épaules pour symboliser la mort de leur profession. On avait alors pensé que leur matériel s'était brusquement dégradé entre le 13 décembre au soir et le mois de février 2016 puisque pendant 5 ans ils n'avaient rien dit : les pneus de leurs véhicules étaient devenus soudainement lisses, la climatisation n'y fonctionnait plus, leurs sirènes ne fonctionnaient plus etc...Bref la catastrophe en seulement 2 mois de pouvoir de CHABEN !

   Sauf que lorsque les choses ont été mises à plat, on s'est vite aperçu que c'étaient pour la plupart des municipalités tenues par le PPM qui ne versaient plus leurs cotisations au SDIS et cela depuis des années alors même que ce parti, aigri de la claque électorale reçue en décembre 2015, agitait le mouvement de grève en sous-main !!! Qu'on en juge par les dettes de ces municipalités à l'égard du SDIS :
 
   . Municipalité (PPM) de Fort-de-France : 5,3 millions d'euros.
 
   . Municipalité (PPM) du Marin : 1,2 million d'euros.
 
   . Municipalité (PPM) du Lorrain : 800. 000 euros etc...etc...
   
   A la CTM, Alfred MARIE-JEANNE avait réglé le problème en deux temps trois mouvements : une nouvelle avance (soit 8,5 millions au total) était accordée au SDIS + 18 millions alloués par la CTM lors de l'élaboration du budget primitif du SDIS. Tout le monde était sorti content de la réunion et les pompiers avaient même mis une de leur casquette sur la tête de CHABEN pour la photo !
   Or, aujourd'hui, le secrétaire général de la CGT Pompiers déclare :
   "Lors de notre grève du 11 février, nous avons obtenu des signatures de convention des maires et de la Collectivité Territoriale de Martinique. Les maires n'ont pas respecté leurs engagements."
   Et le même d'ajouter :
   "Nous sommes indignés. Les maires n'ont pas respecté leurs promesses et l'un d'entre eux a même fait revoter au conseil municipal sa cotisation à la baisse, ce qui n'est pas normal !".
   Espérons que cette fois, le personnel du SDIS saura à qui s'en prendre car ni la CTM ni la population n'ont à voir avec les problèmes (bien réels) qui l'affecte...

Pages