Accueil

MARTINIQUE : QUAND Daniel CHOMET TENTE DE SORTIR DE SES CENDRES !

La Tribune des Antilles
MARTINIQUE : QUAND Daniel CHOMET TENTE DE SORTIR DE SES CENDRES !

« Le mensonge n’est un vice que quand il fait mal. C’est une très grande vertu quand il fait du bien. (.) Il faut mentir comme un diable, non pas timidement, non pas un temps mais hardiment et toujours. Mentez mes amis, mentez, je vous le rendrai un jour ». VOLTAIRE

 

Les faits : 960.000 € c’est le montant des factures impayées laissées par Daniel CHOMET au Parc Naturel de Martinique en décembre 2015, au moment où les électeurs lui ont montré la sortie. Une fin de partie imprévisible, brutale et traumatisante que le bougre a du mal à digérer. Notre éternel menteur n’a même pas eu le temps de rassurer les entreprises qui, furieuses, ont déboulé dans les bureaux du parc pour réclamer leur argent.

Depuis cet épisode chaotique, le Parc Naturel est bien géré, les 4 budgets (2016-2017-2018-2019) ont été votés en équilibre, à l’unanimité avec les félicitations du payeur. Les entreprises et prestataires sont aujourd’hui payés en moins de 30 jours. Un exploit en Martinique !

Alors, pour soigner son inconsolable gwo pwel de 2015, notre has been passe son temps à dénigrer le Président du Parc Naturel en s’adonnant à son exercice préféré, le mensonge !

 

Le mensonge du jour : C’est de laisser accroire que le Président du Parc aurait sous-estimé le budget des Floralies internationales en inscrivant au budget primitif 2019 la somme de 69.000 € et que les procédures de mise en concurrence n’auraient pas été respectées. (Mentez, mentez … il en restera toujours quelque chose !). Affirmer urbi et orbi qu’il s’agit d’un budget prévisionnel pour l’ensemble d’une manifestation de cette envergure est la preuve manifeste d’une tentative éhontée de désinformation.

 

La réalité : Les 69.000 € correspondent à la provision inscrite au Budget Primitif du PNM voté en début d’année 2019. C’est le montant prévu, en toute transparence, pour payer l’AMO chargée d’accompagner l’institution pour, justement, élaborer le budget prévisionnel des Floralies internationales. Rien de plus !

Pour info. Manifestation organisée par la CTM et portée par le Parc Naturel pour le compte de la Collectivité, le budget prévisionnel des Floralies, Hors travaux, était de 700.000€ (Voir délibération CTM). La CTM a profité de l’événement pour rénover le Parc des Floralies longtemps tombé en désuétude.

 

L’insulte : Bouffon ! C’est la marque de fabrique et la signature de Daniel CHOMET. C’est l’arme des faibles, ceux qui n’ont pas d’argument pour élever la conscience collective des martiniquais. C’est aussi l’expression d’une misère intellectuelle et d’une tentative avortée pour sauver le soldat ECANVIL, en totale perdition après l’étalage de ses « compétences » lors du débat sur VIA ATV. C’est enfin la manœuvre vaine d’un candidat aux élections municipales de Schoelcher, celui qui n’avait même pas réussi à poser sa candidature en 2014 et qui tente désespérément de sortir de ses cendres.

 

Va en paix !

 

Louis BOUTRIN

 

Pages