Accueil

MAXETTE AU FESTIVAL CRÉOLE À NICE

Entrevue

Nous ne nous sommes jamais vus mais j´ai déjà interviewé Maxette Beaugendre-Olsson la Guadeloupéenne et potomitan de Suède en 2009. Elle vient d´être présentatrice et animatrice du 7ème Festival Créole du CMC. Le Cercle Méditeranéen Caraïbes est fondé et présidé par la Martiniquaise de Saint Pierre Marie Reine de Jaham. Maxette ne sait pas que j´étais à ce Festival Créole, que je l´ai vu à l´œuvre et j´ai même entendu tout ce qui disait d´elle alors qu´elle riait presque tout le temps. Je l´ai appelé au téléphone et nous avons continué l´interview par mail. 

Nèg Mawon: Bonjour Maxette, comment vas-tu? 

Maxette : Ka-w fè Nèg Mawon? Moi je fais ce que personne ne peut faire pour moi. An ka kyenbé rèd. Je tiens bon avec la grâce de Dieu malgré tout.  

Je rentre dans le vif du sujet. Tu dis tout le temps représenter la créolité à Stockholm. Qu´est-ce qui te donne cette autorité?

Tout simplement celle d´être créole. SiI je suis quelque chose. Ainsi que je l´ai déjà exprimé, appartenant à la diaspora, en ce qui me concerne, être véritablement créole bannit tout sectarisme, dogmatisme ou ségrégation. C’est un état multiracial et multiculturel. 

Pourquoi représenter la Créolité et pas toi-même? 

J´ai entendu cette question au festival par un participant et l´ai ignoré. Pour moi être créole n´est ni un petit moi, ni une organisation, ni une entreprise, dans ce cas cela s´appellerait "on lolo" et ce n´est pas une secte. Être créole est pour moi, un état, c´est une liberté de bien être tout en étant plus que cela.

Et qu´est-ce que cela te rapporte? Qui est-ce qui te rémunère pour cette représentation?

Je ne suis l´employée de personne. Jusqu´ici être créole est ma cause. Certains choisissent la protection des animaux ou une ou deux maladies, moi c´est éterniser la Créolité et ce depuis le jour où j´avais été menacée de renvoi à l´école parce que j´avais parlé créole. Une menace qui m´avait littéralement terrifié car ne plus aller à l´école m´aurait aliéné à jamais puisque je suis aujourd´hui encore une élève à l´école de la vie. Je fais donc ce que je peux avec ceux qui croient sincèrement en moi et la créolité, tout cela bien encouragée par Malte mon mari Suédois, la seule personne qui m´a dit il y a vingt ans qu´écrire en créole est un travail. Oupédisa!

Mais qu´est ce que tu fais vraiment pour la cause créole? Donne moi un exemple.

En fait, en vérité, an pa ni gran zafè, je n´ai pas grand-chose aussi je ne fais rien Nèg Mawon. Rien d´autre que transmettre l´état d´être créole. Transmettre ne serait-ce qu’à une seule personne même un instant le bien-être créole est ma mission de gratitude d’être consciente de cet état d’esprit. Et “Lèspwi kay pli vit ki kò” est ma devise car c´est vrai que lèspwi est lumière donc est plus rapide que le corps. Ce qui n´est pas la voie la plus facile. 

Tu ne peux pas transmettre cela à un blanc?

Pourquoi pas Nèg Mawon? Mon mari Suédois parle créole et aime bien cet état de créolité. On parle toujours des blancs, il y a aussi des rouges, des jaunes, des Indiens, des Asiatiques, des Indiens d´Amérique... Les Indiens nous ont bien transmis leur culture entre autres du madras... D´accord que je ne peux transmettre à un blanc d´être noir mais je peux lui transmettre d´être créole, justement parce qu´être créole est pour moi un esprit créatif en spontanéité existentielle qui transcende toutes les causes et les races! C´est un don d´être créole! Quand on a un don, il faut être donnant. C´est la puissante interaction du don.

 

Tu vis vraiment dans ton petit monde Maxette. Qui est donnant à l´heure actuelle? Rien n´est gratuit. Tout se paye. Les blancs ne donnent rien du tout aux noirs. Au contraire, ils profitent d´eux. J´ai entendu au Festival...

Quel festival? Comment? Tu étais au Festival Créole de Nice? Et tu ne t´es pas présenté Nèg Mawon? Moi qui ne t´ai jamais rencontré.

C´est bien pour cela que je m´appelle Nèg Mawon. J´ai entendu au Festival de Nice oui, que tu fais tout ce que Madame de Jaham te dit de faire.

Tout d´abord. Pas de malentendu. Tu as raison que rien n´est gratuit. Mon meilleur don est celui de moi-même. Le bien-être que je reçois lorsque je me donne est déjà ma rémunération qui me permet de rester attentive à ce que je reçois et je reçois beaucoup. Beaucoup plus que si j´étais rémunérée. J´aime autant donner que recevoir. C´est le flux et le reflux. La générosité est une richesse. C´est mon éducation créole Nèg Mawon. Ès ou ka suiv? 

 

Nice 2011

Isabelle Flandrina, Benoît Kandel 1er adjoint au maire de Nice, Francia Rosamont adjoint
au maire du Lamentin, Marie-Reine de Jaham et le groupe de Guyane "Mo Isi Mo Ròt bò".

Nice 2011

Maxette, toujours des réponses mystérieuses.

Et pour te répondre sur ton on-dit que je fais tout ce que me dit Madame de Jaham, je sais exactement le participant qui m´a fait ce reproche au festival, un commentaire que j´ai encore une fois ignoré. Je répète que ce n´est pas la couillonnaderie qui m´a coloré en noir aussi je prie à tous, antillais, noirs, blancs et toutes les races, de bien croire que ceux qui me sous-estiment se sous-estiment eux-mêmes. Il est à savoir que mon mari et moi sommes les invités de Marie-Reine. Et ceux qui me connaissent bien savent que je fais exactement ce que je veux toujours avec la grâce de Dieu. Il se passe que jusqu´ici Marie-Reine et moi voulons la même chose en même temps d´où notre interaction en tout bien tout honneur: elle veut créoliser la Côte d´Azur et moi je ne veux pas créoliser seulement la Suède mais le monde entier. (Maxette éclate de rire) Je représente la créolité partout où je suis bien reçue. Et Marie-Reine a l´art de recueillir le meilleur de moi. Ma grande force est de ne rien prendre pour acquis aussi je suis toute pleine de gratitude. An ka kriyé viv pou moun ki ka fè an viv, est le proverbe. C´est aussi mon éducation créole.

Tu veux créoliser le monde entier? Ce n´est pas peu. C´est de la prétention Maxette?

Peut-être mais j´aime rêver. Je réalise mon rêve d´écrire en créole alors pourquoi pas créoliser le monde entier? Donc j´apprends beaucoup de Marie-Reine, souvent sans un mot, et aussi de ses collaborateurs soient la  trésorière Martiniquaise Ghetty Jeann, la secrétaire la Niçoise Brigitte Fruneau, le Vice Président Martiniquais François Jarvis... Cette année se sont ajoutées la chef de cuisine George Friederici, la cuisinière traditionnelle Josiane Charlec, la peintre Marie-Claire Biard car selon mes connaissances le CMC est une équipe qui travaille bénévolement pour la cause créole. 

Tu as beaucoup d´énergie. Quel dynamisme! Je t´ai vu à l´œuvre et me demandais pour quelle raison se donne-t-elle autant? Je veux le savoir.

Nice 2011

Christian Dracon de Gwada-Ka et Maxette au stand
de la Guadeloupe.

Ou ka ensisté. J´habite en Suède depuis trente-cinq ans. Au festival, cela me plaît de voir évoluer des Créoles de la Guyane, de la Guadeloupe, de la Martinique, de l´Ile Maurice, de la Réunion... C´est très intéressant d´observer dans les coulisses en peu de jours les subtiles rivalités, les compétitions et les jalousies créoles de certains, heureusement pas tous. Et c´est là que je vois le courage et les risques que prend Marie-Reine. Ainsi  ces festivals créoles me confirment à chaque fois que quelques soient leur nation, leur classe, leur pédigree ou leur race, il est impossible de satisfaire tout le monde, ce qui ne m´empêche pas de me donner quand même. Certains aiment les chiens, moi j´aime les gens même si ils me mordent.  

Que veux-tu dire? Que le public est insatisfait? 

Pas du tout. Tu as la manie de transformer ce que je dis. Les touristes et le public de la Côte d´Azur sont toujours heureux de participer aux Festivals Créoles du CMC parce qu´en état de réception. Si tu étais présent, tu l´as vu toi-même. Ils en redemandent. Ils jubilent toujours en extase devant la culture créole. Tout est apprécié. Les stands, les spectacles, les orchestres, les mets... Il y a même des touristes Belges qui étaient à Menton en 2009 et m´ont appelé chez moi en Suède spécialement pour me dire de ne pas oublier mes coiffes. (Maxette rit) C´est vrai!

Les spectacles...

Cette année il y avait Bèlènou de la Martinique, Massilia Ka de Guadeloupe-Marseille, les défilés de mode de Kinté Kréasyon, du designer Ysa, de la styliste et modiste Josiane Boulangé, l´orchestre Guyane Co et les Touloulous, les jeunes danseuses Melting Pot de l´Île Maurice, Christian Dracon et Josiane Boulangé de Gwada-Ka, Mo isi mo Ròt bò, Rony Théophile, Féerie créole... 

 

Je les ai tous vu.

Donc tu sais que le programme du CMC est toujours riche de très bons artistes, d´écrivains, de poètes, de peintres, de sculpteurs, de stylistes, d´artisans, de danseurs, de musiciens créoles, tous de première classe... Je te rappelle que Marie-Reine de Jaham est écrivain de best sellers et a organisé de nombreuses conférences littéraires dans toutes les villes de la Côte d´Azur. Cette année le cours de créole par Benzo était magique! Entendre les Niçois de tous les âges dirent quelques mots en créole après trente minutes de cours était époustouflant.

J´ai vu ce cours et je connais Benzo. Il est très bon. Revenons sur l´insatisfaction.  

La satisfaction est un sentiment de bien-être qui résulte de l'accomplissement de ce qu'on attend. Tu as dit toi-même Nèg Mawon qu´il n´y a pas de donnants. Moi je dis que ceux qui se donnent spontanément sont rares, aussi l´insatisfaction règne chez ceux qui ne donnent pas mais s´attendent à recevoir. Une insatisfaction qui se nourrit goulument d´hypocrisie et de l´ingratitude. Ka-w vlé fè? C´est humain, d´où le succès du fameux tube des Rolling Stones “I can´t get no satisfaction.”

Tu as une petite anecdote. 

Pas du tout. Je tiens plutôt à souligner comment les gens qui viennent aux festivals créoles sont avides de la joie, de l´amour et du bonheur qu´apportent notre culture créole.

Tu aimes bien parler d´amour Maxette. Quel rapport avec la culture créole?

Alors là, c´est une question qui exige un chapitre Nèg Mawon. Pour moi l´amour c´est me sentir uni à tous et à tout dans l´univers. C´est me voir dans l´autre. Du petit cafard à Dalaï Lama. Je ressens cela à peine une minute par jour dans la prière et la méditation, mais cela me fait du bien. Et c´est aussi cela être créole pour moi.

Un petit cafard? On ravèt? Wè! Bon. Je suis curieux de savoir pourquoi tu as remarqué l´insatisfaction dans les coulisses.

Peut-être parce que la cohabitation est intense et il n´y a que là que je m´oblige à voir les gens tels qu´ils sont car même si je rencontre beaucoup de monde, je suis le plus souvent solitaire avec mon mari ou l´ordinateur. J´aime ma propre compagnie, mais lorsque je suis en société je suis 100% présente. Toutefois, je suis convaincue que ces petites épreuves volontaires me conduisent au détachement car j´ai tendance à m´attacher aux gens qui me séduisent ne serait-ce qu´une petite minute. Dans ma prime jeunesse, je voulais sauver le monde alors que je ne me connaissais pas moi-même aussi je me dois d´y remédier. 

Toujours aussi profonde et compliquée Maxette. 

Je ne me sens pas simple mais pas compliquée non plus Nèg Mawon.

Qu´as-tu à dire sur ce 7ème Festival Créole du CMC? Qu´as-tu accompli?

Tout simplement ma mission. Marie-Reine m´a invité comme présentatrice, animatrice et partenaire de ce Festival. Il y eut une foule chaque jour. Cela m´a amusé et sacrément demené. Si je suis détestée par deux ou trois personnes sur des milliers de gens qui m´ont loués je ne peux que remercier Dieu en me rappelant que tout est éphémère. Marie-Reine, le Vice Président François Jarvis et tous les représentants du CMC m´ont dit être contents. Le premier adjoint au maire et ses représentants officiels, Jean-Charles Pitt le Directeur Général du Casino Ruhl Barrière qui avait osé transformé son Espace Terrasse en Case Créole veulent remettre cela. En attendant, j´ai retenu l´humour et la présence satisfaite de l´adjointe au maire du Lamentin Francia Rosamont, la gentillesse de Franck Solvet, la générosité d´Érick Perianin de Yaw Yaw, l´orchestration de «Karukera, opération séduction des îles de Guadeloupe»  par Isabelle Flandrina d'Isanaja et Jacky Adonis, l´amour de Jacques Lepoigneur du «Domaine des Antilles», l´attention d´Universal Kreol, Richard Regal, la joie de Yolène Lesdéma la couturière traditionnelle, la visite des Tahitiennes, l´enthousiasme de Marius Numa et la forte voix du chargé de mission du Comité du Tourisme des îles de la Guadeloupe, j´ai nommé bien sûr Yves Noël. Je reviendrai sur tout ce monde que tu as aussi rencontré Nèg Mawon. Je profite pour remercier Marie-Reine et tous les participants car tout s´est en général passé le mieux possible. Et maintenant je m´attèle à mes articles.

Merci encore une fois Maxette d´avoir répondu à mon appel.

Mési ou menm Nèg Mawon! C´est l´année des Outre-Mer. Sans nullement être conseillère, je tiens à rappeler qu´à mon avis, la Créolité est unique, de cette unicité qui consolide l´unification c´est-à-dire que toutes ces manifestations caraïbéennes doivent nous unir et nous réunir tous de par le monde et pas le contraire. Sé grènn diri ki ka fè sak diri, est le dicton. Je répète le bèlè: Le mouvement de la Créolité m´”existentialise” et me “Tout-mondialise”. “De réel, il n´y a que l´imaginaire.” a affirmé Maryse Condé. Imaginez vous 1, 3 milliard de Chinois en train de regarder le ciel en disant: “Nous sommes tous Créoles!” Et continuons! Imaginons nous 7 milliards cent millions cent personnes dans le monde qui se regardent les yeux dans les yeux en articulant: “Nous sommes tous Créoles!” Puisque c´est un rêve, introduisons le merveilleux dans l´omnipotence! Pa ni granzafè!

Paix et Lumière!

Nice 2011

Benzo, Francia Rosamont et Christian Dracon.

Image: