Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Maxette Pirbakas, député guadeloupéenne (Front National), vote contre la loi du Parlement européen reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité

Maxette Pirbakas, député guadeloupéenne (Front National), vote contre la loi du Parlement européen reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité

   Le Front National, souvenons-nous en, avait recueilli pas moins de 9.000 (neuf mille) voix aux dernières élections européennes en Guadeloupe.

    Les analystes avaient alors conclu que puisqu'il n'y a pas autant de Békés dans le pays ni autant de "Métros" inscrits sur les listes électorales, ces votes ne pouvaient émaner que de Guadeloupéens bon teint. Du coup, une interrogation avait surgi : comment des gens issus pour leur majorité de l'infâme institution esclavagiste et pour les autres de "l'engagisme" (désignation du servage moderne appliqué aux Indiens et aux Chinois) avaient-ils pu mettre un bulletin dans l'urne pour un parti ouvertement raciste tel que le Front National ? 

   Question demeurée sans réponse à ce jour...

   Et puis, en mai 2019, Maxette PIRBAKAS a été élue au Parlement européen sur la liste du parti dirigé par Marine LE PEN. Agricultrice et syndicaliste très active dans le milieu agricole guadeloupéen, elle y a relayé les thèses "frontistes" contre la politique agricole commune de Bruxelles. Non sans un certain succès apparemment. Son discours a pu y trouver un écho favorable tant le secteur agricole guadeloupéen est en difficulté, surtout pour les petits et moyens planteurs nègres et indiens. Les gros planteurs, eux, pour la plupart Békés, s'en sortent mieux grâce à d'abondantes subventions européennes. 

   Aujourd'hui Maxette PIRBAKAS vient de voter au Parlement européen contre la loi qui reconnait que l'esclavage est un crime contre l'humanité !

   Il s'agit rien moins que d'une IGNOMINIE.

Commentaires

michel mirgan | 21/06/2020 - 21:40 :
Question :pourquoi 9000 guadeloupéens de couleur ont voté pour cette dame lors des dernières élections régionales ?Ça montre notre insondable aliénation :adopter les idées des autres mêmes lorsqu'elles sont contraires à notre identité et à nos intérêts. .Fonctionnement typiquement antillais et prolongement pervers de notre compère lapinisme structurel :je dis quelque chose et fais exactement le contraire !!!! Des personnes qui critiquent et injurient aujourd'hui cette dame ,beaucoup ont certainement voté pour elle .

Pages