Accueil

Michel Martelly : Un déchet Humain Non-Recyclable

Fanel Delva
Michel Martelly : Un déchet Humain Non-Recyclable

Quand le journaliste engagé, Fanel Delva utilise sa plume pour dénoncer Michel Martelly et demande à la population de se réveiller dans ce sommeil de bronze afin d’éradiquer ce spam indésirable. Par Fanel Delva

« Aussi Haut que puisse voler le canard, il emportera toujours la boue du marécage dans ses pattes », dit-on. Et c’est le cas pour Michel Martelly, qui ne peut, hélas, se dissocier de « Ti Simone », même en ayant occupé la plus haute fonction de l’Etat Haïtien.

Michel Martelly, en dépit de son passé de toxicomane, de voleur de camions de ciments, selon ses propres déclarations, et de sa misogynie, aurait pu être un modèle de réussite : de marginal, pour ses propos obscènes, à président d’Haïti. Mais, « chassant le naturel, il revient au galop ». Donc, « Sweet Micky » est loin d’incarner le modèle de réussite dont la jeunesse a besoin pour arrêter de fuir le Pays. Les dernières sorties de l’ancien chef de l’État contre la journaliste Liliane Pierre Paul le justifient bien.

Il est tout à fait normal que celui qui sent que ses droits sont lésés réagisse. Autrement dit, les critiques de la journaliste contre la famille présidentielle pouvaient déranger, et même être interprétées comme destructives. En dépit de mes différends sur certains points avec madame Pierre Paul, il est incontestable qu’elle ait la capacité de soutenir ses thèses. D’ailleurs, elle est une femme de grandes cultures. D’où sa capacité à ne pas se baigner dans la boue puante où Michel Martelly se sent tellement bien.

Les dénonciations contre les gaspillages effectués par la famille présidentielle d’alors, étaient soutenus par des arguments. Si « Ti Simone » se sent choqué à cause des dénonciations, estimant que la journaliste veut détruire son fils, pourquoi ne pas justifier les dépenses effectuées, dans le cadre de la construction des parcs de football ? Michel Martelly, après son mandat présidentiel, dit détenir des preuves de corruption impliquant la journaliste, pourquoi ne pas les rendre publiques ? Les réactions de Sweet Micky qui débitent des idioties, qui crachent des insanités, face à un public qui l’applaudit, démontrent trois choses :

D’abord, l’ancien président de la République ne croit pas en la Justice de notre Pays. Pourtant, la législation Haïtienne condamne la diffamation. Pourquoi ne pas attaquer la journaliste en Justice pour diffamation ? Michel Martelly montre clairement qu’il ne croit même pas en l’État de Droit qu’il prêchait quand il était au Pouvoir, encore moins pendant le mandat de son dauphin, l’inculpé Jovenel Moïse. L’autre aspect de la question serait que l’ancien chef de l’Etat donne raison à la journaliste, en faisant le « Je Chèch ». Sachant que son public, aussi restreint soit-il, se conforte dans la niaiserie, il a recours aux insanités pour se venger. Et cela, sous les yeux du très moraliste sénateur protestant Jean Renel Sénatus, prétendu défenseur de la famille, de la dignité humaine. Selon des sources concordantes, Michel Martelly aurait financé la campagne de « Zo Kiki ». On pourrait comprendre son silence ou ses déclarations peu médiatisées, si tel est vraiment le cas.

Ensuite, absence d’arguments. Pour une tête bien faite de la trempe de Liliane Pierre Paul, il est difficile de la défier, quand on est un quelconque Michel Martelly qui, par on ne sait quoi, a été propulsé à la tête du pouvoir. Celui qui n’a pas assez d’arguments, ou qui n’en a pas, a souvent deux réactions. Soit il se tait, soit il se fâche, comme le fait Michel Martelly.

Enfin, Michel Martelly n’a aucun respect pour un pays qu’il entendait vendre à travers la culture et le tourisme. Je sais qu’il est en campagne et que c’est la seule façon d’être présent dans le presse et sur les réseaux sociaux, mais l’excès en tout nuit. J’ai osé parler d’excès, car une seule fois aurait été un accident. Mais là, c’est vraiment grave, c’est dire que le pays n’est pas dirigé, n’a aucune instance morale et judiciaire. Michel Martelly est comparable un cancer en phase terminale : on n’y peut rien, sauf un miracle Divin. Je voudrais tant voir la réaction de Sophia Martelly.

Si on recycle des sachets et cannettes en plastique pour en faire des objets d’art, cela prouve à quel point que même les déchets sont utiles. Mais, dans le cas de Michel Martelly qui ne peut ni argumenter, ni se mettre à la hauteur d’une fonction aussi noble qu’est la présidence d’un pays, il faut conclure qu’on ne peut rien faire avec Lui. Autrement dit, des déchets, des choses, sont plus utiles que Michel Martelly, un humain.

Ce texte n’engage que Fanel Delva

Pages