Accueil
Halte aux effets d'annonce

MIGRATION RETOUR : LETCHIMY FAIT UN COUP MEDIATIQUE !

Daniel MARIE-SAINTE

Lors de la  réunion de l’Assemblée plénière du Conseil Régional du 18 décembre 2014, Serge LETCHMY, usant d’une pratique peu habituelle, a présenté en séance un amendement à son propre projet de budget primitif qu’il a, lui-même, élaboré.

Cet amendement, il l’avait publié sur son blog officiel sur internet, le matin même de la plénière.

Il l’a baptisé « Migration retour » à l’intention des jeunes martiniquais émigrés voulant rentrer au Pays pour y réaliser un projet professionnel.

Reconnaissant là un projet que les patriotes avaient mis dans leur programme dit « Projet Martinique » élaboré en vue de la Consultation du 10 janvier 2010 sur la Collectivité Unique autonome dans le cadre de l’article 74, nous avons immédiatement fait connaître notre accord sur cet « amendement ».

Voulant amplifier ce coup médiatique, le président de Région a tenu, de façon impromptue, une conférence de presse pour se féliciter de l’unanimité sur son « amendement ».

Durant cette réunion avec les représentants de la presse, il n’a pas su expliquer comment il pourra tout en restant dans l’article 73. Il s’est esquivé en renvoyant cette question devant la Commission Permanente !

Il s’agira en effet de pratiquer une « discrimination positive » en faveur des jeunes martiniquais.

Lorsqu’en 2010, Alfred MARIE-JEANNE et les Patriotes proposaient des mesures qui favoriseraient les martiniquais en priorité, ce sont les néo-ppm ,les premiers, qui nous accusaient de racisme et qui ont tout fait pour faire échouer le Consultation sur l’Autonomie dans le cadre de l’article 74.

Or seul ce statut nous permettrait dans le cadre de la Constitution actuelle de mettre en place de telles mesures.

En effet l’article 74 dispose que : « des mesures justifiées par les nécessités locales peuvent être prises par la collectivité en faveur de sa population, en matière d'accès à l'emploi, de droit d'établissement pour l'exercice d'une activité professionnelle… » (Fin de citations)

Celui qui a tout fait pour empêcher à la Martinique de conquérir ces droits est, aujourd’hui, malvenu pour proposer cette mesure « Migration retour » qu’il ne saura pas mettre en œuvre légalement.

HALTE AUX EFFETS D’ANNONCE !

Martinique, Le 20 décembre 2014.

Daniel MARIE-SAINTE

Vice-président du Conseil régional

Pages