Accueil

Non, ce n'est pas LE GORAFI, mais BUSINESS NEWS...

Non, ce n'est pas LE GORAFI, mais BUSINESS NEWS...

   La plupart des internautes connaissent le site satirique LE GORAFI qui sévit sur le Net depuis une dizaine d'années à la grande joie des amateurs de grosses blagues. Du reste, ce site-web sait aussi faire dans l'humour fin et dans le sarcasme sophistiqué. C'est son rôle, il a été créé pour cela : détendre l'atmosphère dans un monde secoué par des violences et des injustices de toutes sortes.

   En Martinique, par contre, BUSINESS NEWS a été fondé par des personnes qui se veulent (ou se prétendent) sérieuses, qui font des sondages d'envergure, mettent en place des enquêtes d'opinion etc. pour, on le suppose, une meilleure compréhension des problèmes qui agitent notre pette société insulaire.

   Sauf que BUSINESS NEWS se plante souvent, plus souvent que rarement comme on dit dans notre parlure locale. Rappelez-vous les élections pour la Collectivité Territoriale de 2015 ! Il avait annoncé à grands fracas que Serge LETCHIMY serait élu président de la nouvelle collectivité car il était le plus apprécié des Martiniquais, sondages à l'appui. Il avait aussi annoncé que la coalition PPM/EPMN remporterait les élections haut la main. Toute l'année 2015 et même une partie de 2014, nous avons subi ce qui fut un véritable matraquage, sinon une tentative de manipulation de l'opinion publique.

   Résultat des courses en décembre 2015 : LETCHIMY fut envoyé dans les choux et la coalition PPM/EPMN dut se contenter d'une poignée d'élus (es), entièrement responsable qu'elle était d'ailleurs de la prime injuste de 11 sièges attribuée à la liste gagnante. Rappelons qu'Alfred MARIE-JEANNE et Claude LISE avait bataillé pour que cette prime soit réduite à 3 ou 4 sièges, mais fort de l'appui de ses amis socialistes, LETCHIMY avait obtenu gain de cause. Mal lui en a pris !

   Revenons à notre sujet : aujourd'hui, en plein mois de juin 2018, alors que les Martiniquais sont préoccupés par les sargasses, la brume de sable, le TCSP, les problèmes du CHU, l'inertie de la justice face aux scandales de corruption (CEREGMIA, SODEM etc.), la violence urbaine et bien sûr la coupe du monde de football en Russie, voici que BUSINESS WEEK nous refait le coup de 2015 avec une enquête sur la côte de popularité de nos différents (es) élus (es) ! Et cela en vue des élections à la CTM de...2021 !!!

    Des élections qui auront lieu dans 2 ans donc...

    Même LE GORAFI n'aurait pas osé. Mieux : quand on examine ladite liste, forcément Serge LETCHIMY, exactement comme en 2014 et 2015, revient en tête, en numéro 1, battant à plate couture tous ses rivaux politiques à commencer par l'actuel président de la CTM. Lorsqu'on examine mieux la liste de BUSINESS WEEK, on s'aperçoit que la fort sympathique Nathalie JOS, plus connue comme (brillante) journaliste que comme politicienne figure en meilleure position que Catherine CONCONNE, Pierre SAMOT, Francis CAROLE, Alfred MONTHIEUX et d'autres ténors politiques. Cherchez l'erreur !

   On ne saurait que conseiller à nos chers amis de BUSINESS WEEK, s'ils veulent garder le "ti zizing" de crédibilité qui leur reste, de faire plutôt des sondages sur les équipes de foot préférées des Martiniquais au cours de ce Mondial. Sont-ils encore fans du Brésil ? Supportent-ils les Bleus qui comportent une majorité de joueurs noirs mais aucun Antillais "natif-natal" ? Du Sénégal et du Nigéria, quelle équipe est leur favorite ? Etc...

   Bref, il y a de quoi faire footballistiquement parlant au lieu de faire du mauvais LE GORAFI...

Pages