Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

"NOUVELLES ETINCELLES" RECADRE LE ROITELET DE TOUS LES PARLEMENTAIRES DE L'OUTREMER

"NOUVELLES ETINCELLES" RECADRE LE ROITELET DE TOUS LES PARLEMENTAIRES DE L'OUTREMER

   Décidément, il ne fait pas bon ces jours-ci d'être le serviteur servile du sinistre servage macronien.

   Olivier SERVA, député guadeloupéen, chef auto-proclamé des 27 chefs de tribus parlementaires ultramarines (mais défenseur de sa seule tribu !), whatzappeur élyséen directement connecté à JUPITER, développeur économique à nul autre pareil, gladiateur anti-sargasses et anti-chlordécone, pourfendeur des ennemis héréditaires martiniquais qui habitent pourtant juste sur l'autre rive du fleuve, futur maire des Abymes (dans ses songes), vient à nouveau de se prendre une claque dans la figure.

   Elle émane de l'hebdomadaire du PCG, "NOUVELLES ETINCELLES", et de son rédacteur en chef, Christian CELESTE comme on peut le découvrir ci-après...

***

Dans une envolée enflammée, devant ses partisans, il a déclaré, il y a moins d’un mois reprenant à son compte le credo de politiciens aussi néfastes ,comme feu Lucien Bernier que : «C’est celui qui a l’argent qui commande».

Il faisait référence au fait qu’il est membre de la majorité régionale, membre de la majorité présidentielle, le plus Européen des élus.

Le message était pourtant clair : «Je suis dans le cercle de ceux qui distribuent l’argent, vous qui avez faim, vous n’avez pas d’autre choix que de marcher avec moi».

Nous avons honnêtement pensé que ce jeune élu, celui qui se présente comme un homme politique de type nouveau, en rupture avec «le passé glauque» des vieux politiciens, avait tout simplement pris un coup de «chauffe», confronté à la pression d’une campagne électorale qui ne s’annonce pas du tout comme le long fleuve tranquille qu’il avait imaginé.

Mais, nous devons reconnaître humblement que nous nous sommes trompés. Nous étions à côté de la plaque. En moins de quinze jours, Olivier Serva, conseiller régional du GUSR et de Ary Chalus, député de la République’en Marche ( LREM) et d’Emmanuel Macron, car, c’est de lui qu’il s’agit, vient de se tirer plusieurs balles dans les pieds.

Dans un délire incommensurable, il se proclame le patron de l’économie à la Région Guadeloupe, le patron de tous les députés des pays dits «Outre-mer», le gardien des portes du Paradis «macroniste» car, il a le numéro du WhatsApp présidentiel, le génie de la Guadeloupe pour avoir réduit le chômage, boosté la croissance, obligé Hulot à ramasser les sargasses, imposé au Président Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de l’Etat dans l’empoisonnement au Chlordécone.

Ouf, mon dieu, il est devenu fou ! Pourra-t-il arriver à la mairie des Abymes, en mars, avec ces balles dans les pieds ?

En tout cas, la magistrale claque qu’il a reçue du député martiquais Serge Letchimy, devant la délégation aux Outre-mer à l’Assemblée nationale, a déjà sérieusement écorné sa suffisance.

Ses «compagnons d’armes», Ary Chalus et Emmanuel Macron, obligés de raser les murs pour fuir la colère du peuple, excédé par leur politique antisociale, feront certainement tout pour se dégager de l’image du ridicule que projette Olivier Serva.

L’homme qui se voulait un messie, est en train d’endosser l’habit d’un dangereux politicien.

On dit que le pouvoir rend fou. Mais, il n’a pas encore le pouvoir…… Mon dieu, épargne tes enfants de cette épreuve !

Christian Céleste

Directeur de la Rédaction

Des NouvellesEtincelles

 

Pages