Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

OÚ EST PASSÉE LA STÈLE GILBERT GRATIANT ?

Térèz Léotin

L'auteur de « Toutes les geôles ont une fenêtre », ce poème qui invite à toujours garder l'espoir en toutes circonstances, ce Martiniquais pionnier de la reconnaissance du créole dans la littérature, Gilbert Gratiant puisque c'est lui l'homme dont nous parlons, avait vu Fort-de-France l'honorer d'une stèle à lui dédiée.

Cette stèle assez, originale du reste, représentait une grosse roche transpercée par une grande barre de fer. Elle avait été réalisée sans doute aussi afin que chacun se demande quel symbole pouvait se cacher derrière, en tout cas, pour que tout le monde s'interroge, et que l'on fasse marcher ses neurones.

Les grands grecs à l'esprit foisonnant ont dû penser qu'il s'agissait pour l'artiste de montrer combien l'auteur avait pénétré la langue jusqu'à la pureté du magma avec sa plume acérée, car Gratiant était allé au cœur de nous-mêmes en puisant dans la première matière, la brute, cette matière première qu'est la langue créole représentée ici par le granit éternel.

Ces gens allaient de leur interprétation d'intellectuelle qui n'était pas celle du commun des mortels lequel ne se laissait pas encombrer l'imagination par des considérations auxquelles le créateur de l'ouvrage n'avait peut-être même pas pensé.

« An woch » se disait simplement Ti Sonson sans se faire trop de souci, … « sa pa ka sanm ayen ! » ajoutait-il. « La barre en fer, c'est pour la maintenir debout ! » jacotaient d'autres. L'on s'interrogeait selon son niveau de réflexion, ses capacités et compétences en faisant le jeu de l'artiste dont l'objectif était d'obtenir que son œuvre ne nous laisse pas indifférents.

Et puis la Martinique qui était chargée d'avancer, avançait. En passant, elle métamorphosait Fort-de-France. Une tour, attendant de faire plus tard de la ville un mini Dubaï, fut érigée par nos émirs bòkay qui, pour la petite couleur locale la baptisèrent … Lumina.

Avec tout ce modernisme, l'appellation « Front de mer » qui était toutefois bien « contrôlée » par la populace devint par contre subitement trop « bitako ». Ce lieu fut nommé le Malécon, plus noble pour se fondre dans la masse de la Caraïbe, pour faire comme ailleurs, pour ressembler aux autres comme Cuba par exemple, pour perdre beaucoup de son originalité, et dans l'indifférence générale, ce qui devait arriver arriva, lorsque pour cause de TCSP à mettre sur la voie, la stèle Gilbert Gratiant qui n'avait rien demandé à personne, et qui se trouvait debout du côté du parking de la Pointe Simon, "disparu l'a pris « flap !» un bon matin, comme ça, tout bannman".

Trop préoccupés par des urgences de travaux à livrer avant décembre 2015, les ouvriers ont sans doute vite fait de la prendre pour une vieille roche soutenue par un vulgaire poteau, pour s'en débarrasser.

Cependant, Césaire que l'on nomme à chaque bout de phrase, sans quoi celle-ci serait incomplète, voire incorrecte, si ce n'est sacrilège, Césaire dont on retrouve le nom sur tous les bâtiments publics, et partout, dans toutes les rues de la ville, Césaire l'incontournable, tenait Gilbert Gratiant en très haute estime. Il était l’auteur de la préface de son ouvrage Fab konpè Zikak. Il n'apprécierait nullement que l'on jette ce dernier aux oubliettes.

Aussi « pastichant » Villon qui pleurait Les neiges d’antan, dans sa ballade, dites-nous où n’en quel pays est passée la stèle Gilbert Gratiant ?

Alors, histoire de garder l'espoir de retrouver cette stèle un jour et bien en évidence, à une place qui lui convient, nous nous rappelons que « toutes les geôles ont une fenêtre », Gratiant nous l’a dit.

 

Térèz Léotin

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages